ALERTE :

    #Bénin/Présidentielle 2021 Le PRD de A. Houngbédji, attentiste à 6 mois du scrutin - Les Pharaons

    adri

    Le Parti du renouveau démocratique (Prd) a tenu, hier Mercredi 26 Août 2020 à Porto-Novo, une réunion de sa Direction exécutive nationale (Den) sous la présidence effective de Me Adrien Houngbédji, le Président du parti. A l’ordre du jour de la rencontre étaient prévus divers points à aborder. Mais curieusement, la question relative à la prochaine élection présidentielle de Février 2021 n’était pas inscrit au menu de la rencontre. A moins de 06 mois de cette échéance électorale, la succession de Patrice Talon semble bien être le cadet des soucis de Houngbédji. En tout cas, on constaste que le parti arc-en-ciel est absent des débats de l’élection présidentielle. Un attentisme qui peut se révéler fatal au PRD.

    LIRE AUSSI:Présidentielle 2021. Dah Djissa dénonce une manipulation du Fâ et annonce une purge dans le rang des Bokonôn sur Diagonale

    L’élection du président de la République se profile à l’horizon. Le 06 Avril prochain, le prochain président du Bénin sera investi. Mais pour l’heure, aucun prétendant sérieux à la conquête du Palais de la Marina ne s’est encore officiellement manifesté. Malgré cela, l’arène politique béninoise est en ébullition. On assiste à la naissance d’une floraison de mouvements donnant chacun les raisons profondes de la suscitation, ou du rejet, de telle ou telle autre candidature.

    Le Moele-Bénin de Jacques Ayadji a, par exemple, déjà solennellement porté son choix sur Patrice Talon. L’opposition au régime en place sort progressivement de sa longue léthargie et se prépare au combat. Les personnalités politiques du pays ne sont pas du reste. Gabriel Laurex Ajavon, de la fratrie du célèbre opposant Sébastien Ajavon condamné pour trafic de drogue, a également opté pour la continuité du régime en place. Le professeur de droit, Joël Frédéric Aïvo écume aussi les palais royaux et écoles du pays pour, dit-il, recueillir les aspirations profondes des Béninois de l’’intérieur du pays. Une agitation inhabituelle qui montre l’imminence d’une échéance électorale décisive pour le Bénin. Mais quid du Prd, l’un des plus grands partis politiques du pays ?

    LIRE AUSSI:Présidentielle 2021 au Bénin. Patrice Talon se décide enfin

    Silence radio. Le Parti du renouveau démocratique, déjà 30 années d’animation constante de la vie politique, joue aux abonnés absents dans ce registre. L’annonce de la tenue récente d’une rencontre de la direction du parti avait laissé espérer que Adrien Houngbédji et le siens entrassent enfin dans la danse. Mais nada ! cette réunion n’a été que pure distraction, consacrée à des calembredaines comme l’anniversaire du parti ; ou encore le point de l’échec du Prd aux dernières élections communales. Rien du tout concernant l’élection présidentielle.

    Si le Pdr a toujours proclamé son soutien au régime de Patrice Talon, l’on estime qu’il n’est pas récompensé comme il le mériterait. Pour certains, Adrien Houngbédji n’a que ce qu’il mérite. Il n’a rejoint la barque de la Rupture qu’aux lendemains de l’élection présidentielle de Mars 2016 et avait même copieusement battu campagne contre le candidat Patrice Talon. A cette posture, beaucoup lient le sort fait au Prd durant le mandat de Talon.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Cadre de vie Derniers réglages avant l’opérationnalisation de la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Grand-Nokoué

    Et tout porte à croire Houngbédji et les siens n’ont pas tiré les enseignements du passé. Et s’ils attendent que Patrice Talon Talon se prononce sur sa probable candidature avant de se lancer dans la bataille, ils seront logiquement encore qualifiés d’ouvriers de la 25ème heure. Un attentisme de mauvais aloi qui pourrait bien sonner le glas du légendaire parti après le présidentielle à venir. A moins que Adrien Houngbédji attente l’ouverture du mercato présidentielle pour choisir son club. Enfin, son camp !

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment