ALERTE :

    Trois enfants brûlés à Bohicon. La mère brise le silence et donne sa version - Les Pharaons

    brulé

    Jacob Boton


    Une semaine après le drame qui a secoué la commune de Bohicon, et suscité l’émoi des internautes, Pulchérie D. brise le silence. Reçue sur une émission de Radio Carrefour, elle a narré l’histoire d’un couple parfait qui s’est soldée par une tragédie. Elle jure n’avoir connu qu’un seul homme dans sa vie, et soutient que c’est la « jalousie maladive » de son mari qui a  brisé son couple.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021. Le mandat unique crée trois ailes chez les gardiens de la tradition

    « C’est lui qui m’a déflorée ».

    Dame Pulchérie D. coiffeuse de profession, raconte que c’est au cours de sa formation qu’elle a fait la connaissance de  Aurelien Gbaguidi, son mari. Le couple va vivre des moments paisibles avec 5 enfants, Ornella, Clovis, Orphée, Johannes et Magnificat. Les deux amoureux ne connaîtront cependant quelques instants de bonheur. La jalousie de Aurelien Gbaguidi, a très tôt vicié l’atmosphère et laissé des étrangers s’impliquer dans la résolution des problèmes conjugaux. Les parents des deux tourtereaux étaient parfaitement au courant de ce malaise selon Dame Pulchérie.

    LIRE AUSSI : Education. Le Bénin à nouveau Quartier Latin de l’Afrique?

    Un événement inattendu va finalement bouleverser le quotidien du couple. La coiffeuse fait savoir que la maladie de son mari a brisé tout rêve de bonheur. Elle raconte que c’est après son premier accouchement, que  Aurelien Gbaguidi a été déclaré diabétique.  A la suite d’un abcès, il sera  amputé d’un membre inférieur, après un long séjour a l’hôpital de Goho, puis  à Tanguiéta en 2019.

    « Mon  mari est extrêmement jaloux. C’est au cours des disputes régulières, qu’il me traite souvent  de prostitué. Les voisins interviennent dans nos disputes et tentent de nous réconcilier. »

    Selon Dame Pulchérie, c’est l’entourage du couple, qui en se basant sur les jurons de son mari,    a fait circuler la rumeur de son infidélité. Elle soutient avoir entendu beaucoup de  faussetés sur les réseaux sociaux sur la vie du couple. La plus drôle selon elle, est le lien souvent établi entre  son “infidélité”  et  la maladie de son  mari.

    LIRE AUSSI : Bénin/Chute de l’emploi des grandes entreprises BTP, construction… : Ces secteurs d’activités à l’origine de la contre-performance

    Toutefois, elle explique qu’à la suite de la maladie,  son mari  était devenu impuissant. Une situation qui a obligé ce dernier  à la supplier de ne pas l’abandonner. « J’ai déjà fait 5 enfants, je lui ai répondu que je ne peux plus aller nulle part. J’ai  supporté tout, pour rester auprès de mes enfants. » Dame Pulchérie a donc fait le choix de rester au domicile conjugal.

    La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, est la tentative d’empoisonnement préméditée par son mari  le mardi 18 août 2020. Aurelien Gbaguidi s’est levé au milieu de  la nuit et a  fait savoir à sa femme qu’il allait tuer tous les enfants, et la famille en les empoisonnant. Il a demandé à la fille aînée de préparer la nourriture afin que le poison y soit versé.  L’affaire a été portée devant la belle-famille, et le Curé de la paroisse que le couple fréquente a été invité à régler ce nouveau problème.

    A en croire Dame Pulchérie, son mari a présenté ses excuses devant le Curé de la paroisse, affirmant qu’il était possédé. Mais quelques heures plus tard au milieu de la nuit, il a brûlé deux de ses enfants. Plus tôt dans la soirée et au regard de la gravité de ses propos, les parents de Dame Pulchérie D. avaient invité cette dernière à ne   plus dormir dans le lit conjugal. Les enfants ont refusé de suivre leur mère à Tindji,  chez leur tante. Ils sont restés aux cotés de leur père qui malheureusement est passé à l’acte dans la nuit. Les deux enfants qui dormaient dans la même pièce, ont été brûlés, de même que l’enfant du Chef de la Collectivité de sa femme.

    Dame Pulchérie termine qu’elle n’a jamais commis d’adultère et que les enfants sont bien ceux de Aurelien Gbaguidi son mari.

     

    Equipe Les Pharaons


    134 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment