ALERTE :

    #Bénin/Economie Refus de certaines pièces de monnaies et de billets par une partie de la population : Le rappel à l’ordre du Ministre des Finances - Les Pharaons

    piece

    De plus en plus, les populations du Bénin rejettent des pièces de monnaie et billets de banque émis par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), au motif que les pièces de monnaie sont altérées, lisses, auraient perdu leur éclat ou que les billets de banque sont froissés et ne seraient plus valables. C’est une situation qui est contraire aux textes en vigueur dans le pays et qui entrainent le ralentissement des échanges économiques entre les populations. Dans un communiqué en date de ce Jeudi 03 Septembre, le Ministre Romuad Wadagni clarifie et met en garde contre les risques d’un tel comportement.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Emploi Lancement de la 2ème phase des recrutements pour le Programme Spécial d’Insertion des jeunes dans l’Emploi

    A en croire l’argentier national, cette situation a entraîné des incidents dans plusieurs localités où des transactions entre agents économiques n’ont pas pu se dénouer. C’est pourquoi, le Minsitre de l’Economie et des Finances a tenu « à rassurer les populations que les pièces de monnaie lisses, ayant perdu leur éclat ou mutilées et les billets de banque froissés émis par la BCEAO ont toujours cours légal et pouvoir libératoire sur toute l’étendue du territoire national et dans tous les pays de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) », ajoutant qu’ils ne peuvent donc pas être refusés dans le cadre des transactions économiques.

    Par ailleurs, le Ministre Wadagni informe les populations détenant des pièces de monnaie mutilées ou devenues lisses, ainsi que les billets de banque froissés par l’usage, qu’elles peuvent procéder à leur échange gratuitement aux guichets de la BCEAO.

    LIRE AUSSI:Bénin/Education Le redoublement interdit dans certaines classes du primaire

    Pour finir, le Ministre Romuald Wadagni rappelle qu’en tout état de cause, le refus de recevoir la monnaie ayant cours légal dans un Etat membre de l’UMOA est puni par les textes en vigueur.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment