ALERTE :

    #Bénin/ Opposition. Désaccord entre Azannaï, Yayi et ” Les Démocrates ” - Les Pharaons

    YAYI AZA SOGLO

    L’opposition béninoise est toujours en quête d’une union sacrée. Une union de fond qui irait au-delà du jeu de tolérance auquel s’adonnent les acteurs de l’opposition pourtant divisés sur la vision, les objectifs et les stratégies. Le noyau dur de cette opposition baptisé ” La Résistance ” offre des traits caractéristiques du malaise.

    LIRE AUSSI : Mandats Présidentiels en Afrique. Roch Gnahoui David décortique ” le phénomène des nouvelles Républiques ” et l’échec de la démocratie traditionnelle

    Après les législatives de 2019 et le semblant d’union affichée, les acteurs de ” La Résistance ” ont très vite été rattrapés par leurs vieilles querelles. La preuve, le mouvement s’est essoufflé à l’usure du temps. Certaines figures originelles de la Résistance nationale se sont données de nouveaux objectifs tandis  qu’une portion résiduelle s’est inscrite dans un conservatisme. L’aile progressiste de La Résistance emportée par l’ancien Chef d’État Boni Yayi, Basile Ahossi et autres est engagée depuis peu dans la création du parti politique ” Les Démocrates “. Depuis lors, les membres de ce nouveau parti politique ont pris pratiquement leurs distances avec l’aile conservatrice de La Résistance incarnée par Candide Azannaï, le Président du parti Restaurer l’espoir.

    LIRE AUSSI : Candidature du Bénin à la Direction Générale de l’OMC. Les confidences de Lionel Zinsou  

    Début août, l’honorable Nourenou Atchadé, le premier vice-président du parti “Les Démocrates” a confié à la chaîne Bi news, que les membres du nouveau parti sont attachés à ” La Résistance nationale “. Mais cette déclaration semble être l’arbre qui cache la forêt. En effet, le samedi 22 août dernier au Chant d’oiseaux de Cotonou, les ténors du parti ” Les Démocrates” ont brillé par leur absence à l’ouverture de l’atelier organisationnelle et stratégique de ” La Résistance”. Seuls les personnages comme l’ex-député Amissétou Affo Djobo et l’ex-ministre Candide Azannaï ont véritablement marqué l’événement. Au-delà des figurations, cette absence des membres de La Résistance nationale reconvertis en parti ” Les Démocrates” traduit bien un malaise.

    LIRE AUSSI : Bénin/Politique: Alain Orounla se prononce sur les déplacements de Boni Yayi et Joël Aïvo

    A cet atelier, de petites phrases dites subtilement par Candide Azannaï laissent penser à une brouille interne. Depuis son avènement, ” La Résistance nationale ” n’a gagné aucune lutte. Candide Azannaï lie cet état de chose au manque de témérité et de volupté de certains de ses camarades politiques. Mais aussi, le détournement des moyens de lutte de la Résistance nationale à des fins personnelles serait aussi un point d’achoppement. C’est là-dessus que Candide Azannaï a griffé subtilement Boni Yayi et les autres membres de la Résistance reconvertis en parti Les Démocrates.

    ” La Résistance ne se substitue pas aux partis politiques ni aux hommes politiques pour régler les problèmes privés et personnels”, a dit Candide Azannaï. L’ex-ministre démissionnaire chante ainsi les vertus de ” La Résistance nationale ” et doute des intentions derrières la création des partis politiques.
    Depuis longtemps certains acteurs de la Résistance étaient accusés de se cacher derrière l’opposition pour régler leurs problèmes privés et personnels avec le Chef de l’État. Ce rappel de Candide Azannaï traduit peut-être un point de désaccord sur l’idée même de création du parti ” Les Démocrates ” . Le nouveau parti d’opposition serait-il créé pour régler des problèmes privés et personnels au détriment des problèmes d’intérêt général ? Candide Azannaï, devenu pratiquement le principal visage de ” La Résistance nationale ” a ouvert le débat.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment