ALERTE :

    #Bénin/Cadre de vie Cafouillage et mauvaise organisation dans le ramassage gratuit des ordures ménagères à Abomey-Calavi - Les Pharaons

    ord

    Le ramassage gratuit des ordures ménagères a débuté le lundi 31 août dans les villes du Grand Nokoué, selon un communiqué du directeur général de la Société de gestion de déchets et de la salubrité dans le Grand Nokoué. Selon le Gouvernement, cette gratuité durera une année et avant de passer à la phase d’abonnement obligatoire. Mais dans la commune d’Abomey-Calavi, tout ne se passe pas pour le mieux.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Education Journées pédagogiques des 17 et 18 Septembre 2020 : évaluer les besoins et projeter les actions pour la prochaine année scolaire

    Des ordures ménagères s’amoncèlent devant de nombreuses habitations dans l’arrondissement d’Abomey-Calavi, situé dans la commune du même nom. Des fortes odeurs pestilentielles ont envahi les rues de plusieurs quartiers. La faute aux agents de collecte, affirment les populations qui se sentent prises au piège en cohabitant avec ces déchets. « Depuis environ une dizaine de jours, raconte Dame Sidonie, une habitante du quartier Agori, nous n’avons plus vu la moindre trace des agents de collecte des ordures. Nous ne savons plus quoi faire et sommes obligés de nous enfermer à l’intérieur pour ne pas nous étouffer avec ces odeurs insupportables ».

    Comme cette dame âgée, les plaintes fusent de partout dans le quartier. Un propriétaire de maison, appelé à la rescousse par ses locataires se dit impuissant face à cette situation. « Nous ne savons pas ce qui s’est passé, or tout allait bien au début et ils passaient régulièrement », se désole-t-il.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Décentralisation A 05 jours de la fin du recensement des réserves administratives, inquiétude chez les acquéreurs de parcelles

    Désabusées et impuissantes, les populations d’Abomey-Calavi appellent le Gouvernement au secours afin de mettre fin à leur calvaire. Même si l’on apprend que le ramassage a été finalement fait après 11 jours d’absence, une telle situation est intolérable selon les habitants qui dénoncent l’exposition à des risques sanitaires immenses.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment