ALERTE :

    #Bénin/Décentralisation A 05 jours de la fin du recensement des réserves administratives, inquiétude chez les acquéreurs de parcelles - Les Pharaons

    reser

    Le 18 septembre 2020. C’est la date butoir pour la fin du recensement des réserves administratives des communes si l’on s’en tient au message radio du Ministre de la Décentralisation Alassane Seïdou. Mais déjà, sur le terrain à Abomey-Calavi, les plaques bleues avec l’inscription ‘’réserve administrative’’ pullulent partout. Et selon des informations de sources crédibles, l’objectif du Gouvernement est de récupérer toutes les réserves administratives pillées et vendues par les conseils communaux depuis 2013. Une crise sociale manifestement en perspective.

    LIRE AUSSI:#Bénin/ Covid-19   Le bilan de la pandémie à la date du 10 Septembre

    Selon le message radio numéro 650/Mdgl/Dc/Sgm/Ctj/Sa de Alassane Seïdou, Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, c’est le vendredi prochain que prend fin l’opération de recensement des réserves administratives des 77 communes du pays. Initiée pour une durée de 45 jours à la suite d’un rapport de mission ayant révélé « de graves dysfonctionnements dans la gestion » desdites réserves en plus « du défaut de préservation », elle vise à « l’instauration d’une gouvernance saine des réserves administratives, espaces destinés à l’érection des infrastructures socio-économiques », à en croire le Gouvernement.

    Dans la commune d’Abomey-Calavi, tout porte à croire que le recensement se déroule bien malgré quelques tentatives de sabotage constatées par endroits. Résidences privées, collèges, écoles, garages de mécanique ou encore des boutiques et autres bars et restaurant, rien n’échange à cette vague bleue. Si le Gouvernement reste dans la dynamique de récupération de desdites réserves, les occupants illégaux de ces terres se retrouveraient à la rue.

    A Atrokpocodji, une plaque bleue a été posée devant l’école privée ‘’La Plénitude’’, un grand établissement privé de la place. Les centaines d’apprenants de cette école se retrouveraient du jour au lendemain sans école. Par ailleurs, de nombreux acquéreurs de ces parcelles affirment vivre dans une peur permanente et prévoient déjà de se regrouper en association afin de faire rendre gorge à leurs vendeurs et de demander une réparation des préjudices subis.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Politique Voici les partis politiques éligibles au financement public

    Cette opération de recensement parait plus complexe que cela parait à première vue. Les autorités politiques du pays doivent faire attention et évaluer sa portée réelle. Une crise sociale pourrait naître de cette volonté légitime de demander des comptes aux élus communaux.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment