ALERTE :

    Loi sur la chefferie Traditionnelle au #Bénin. Les craintes du cadre de concertation des confessions religieuses - Les Pharaons

    assemblée 1

    Josiane Bonou


    La notion de Chefferie Traditionnelle introduite dans la loi fondamentale du Bénin risque de poser un problème. C’est la trame de l’analyse faite ce week-end par le Pasteur Michel Alokpo sur l’émission Diagonale de la Maison de Productions Bi—News. Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses, le Pasteur Michel Alokpo était invité pour lever le flou autour des relations qui lient le monde religieux et celui politique.

    En novembre 2019, à la faveur de l’adoption de la loi n°2019-40 portant révision de la constitution du 11 décembre 1990, les députés de la 8ème législature ont réalisé le rêve longtemps nourri par les acteurs des cultes endogènes. Ceci à travers l’introduction dans la constitution modifiée de l’article 151- 1 (nouveau) qui stipule que : ” l’État reconnaît la chefferie traditionnelle gardienne des us et coutumes dans les conditions fixées par la loi.” selon le Pasteur Michel Alokpo, cette disposition inscrite dans la constitution modifiée est sujette à polémiques.

    ” Il y a une dichotomie que j’observe quand on dit qu’il y a une séparation de pouvoir entre le temporel [pouvoir politique] et le spirituel [pouvoir religieux] et qu’on se permet de positionner un imam comme député à l’Assemblée Nationale, l’État lui-même complique la situation “, a analysé le Pasteur Michel Alokpo. Il s’agirait là, poursuit-il, d’une voie ouverte aux églises, aux Pasteurs, aux religieux de tous bords d’entrer dans la politique.

    Cette dichotomie, le Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses dit l’observer aussi dans la loi fondamentale. La constitution de 2019 a réservé une place à la Chefferie Traditionnelle, a rappelé le Pasteur Michel Alokpo. Selon lui, la Chefferie Traditionnelle n’est pas la seule organisation de la société civile.

    ” La Chefferie Traditionnelle est un bloc de religieux. Donc il fallait que la laïcité soit respectée à la lettre, (…)”, a laissé entendre le Pasteur Michel Alokpo. À ses dires, cette disposition présente des risques. ” On attend la loi qui va être prise pour organiser la Chefferie Traditionnelle et c’est ça qui va amener encore un boucan dans le pays entre les Religions”, a prévenu le Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses. Le milieu religieux est un milieux assez hétérogène avec parfois et souvent des antagonismes. Le ” boucan” dont parle le Pasteur Michel Alokpo qui connaît bien les acteurs des cultes endogènes pourrait être lié aux intérêts des divers sous groupes qui composent la Chefferie Traditionnelle.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment