ALERTE :

    #Bénin/Décentralisation Mauvaise gestion à la mairie de Parakou : Les Fcbe reviennent à la charge - Les Pharaons

    pok

    Les conseillers municipaux de la ville de Parakou ont entamé depuis hier Lundi 14 Septembre 2020 les travaux de la troisième session ordinaire du Conseil de la commune. Le moins qu’on puisse dire est que les débats sont très houleux. L’opposition composée essentiellement des élus du parti forces cauris pour un bénin émergent posent des préalables au déroulement des sessions du conseil communal.

    LIRE AUSSI:Financement des partis politiques.Une loi pour la retraite des députés au Bénin. Carré Politique

    C’est l’ancien premier adjoint au maire de la 3ème commune à statut particulier qui a, le premier, porté l’estocade. Amadou Issifou, au nom de ses pairs de l’opposition, s’est lancé dans une véritable série de dénonciations de faits de mauvaise gouvernance au cours de la gestion de Charles Toko. « Nous avons des préalables monsieur le Maire. Les conseillers de la mandature passée, à plus de 90%, ne sont pas en mesure de nous dire comment la maison a été gérée. Pendant cette mandature, la ville de Parakou a trop saigné et il va falloir arrêter la saignée » a affirmé l’ex-député.

    Il laissera également entendre que durant les deux mois passés à la tête de l’exécutif communal de Parakou, son parti a entre ses mains de nombreux dossiers de mauvaise gestion. C’est fort de cela, que les Fcbe ont souhaité qu’à chaque session du conseil communal, au moins un dossier de mal gouvernance de l’ère Toko soit programmé car, avancent-ils, les preuves de ces dénonciations sont en leur possession. Faute de quoi, menace Amadou Issifou, la presse classique et les médias sociaux seront mis à contribution pour faire entendre leur cause.

    LIRE AUSSI:Présidentielle 2021 au Bénin.Appel à un second Mandat.Le Pasteur Emile Adoté suspendu. Diagonale

    La doléance de l’opposition sera prise en considération par un élu de la majorité communale. Moumouni Mouhamadou Kabiron, de la liste Union progressiste, va demander que soit auditée la gestion de la mairie de Parakou depuis le début de la décentralisation en 2003.

    Quant à Charles Toko, le principal auteur indexé par les Fcbe, il leur demandera laconiquement de saisir les tribunaux pour faire la lumière sur ces différents dossiers.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment