ALERTE :

    Afrique/ Crise politique. Patrice Talon à l’abri d’une rébellion religieuse. Un leader musulman en parle - Les Pharaons

    mosquée 2

    Josiane Bonou


    Le Président de la République, Patrice Talon peut dormir tranquille. Malgré le vent de la crise politique qui secoue la région ouest africaine, le n°1 béninois n’a rien à craindre. Le printemps ouest africain annoncé depuis le Mali après la fronde populaire et le coup d’État militante ayant mis fin au régime du Président Ibrahim Boubacar Keïta ne fera pas école au Bénin. C’est en substance, la déclaration faite ce lundi 14 septembre 2020 par El Hadj Yacoubou Malèhosssou à la faveur d’une interview accordée à une chaîne de radio locale en ligne.

    Ex-député au parlement béninois, El Hadj Yacoubou Malèhossou est le Président fondateur de l’Association des fidèles musulmans, amis de Patrice Talon ( Afimata). Influent musulman béninois, l’homme n’a pas fait dans la langue de bois pour critiquer le rôle joué par l’imam Dicko dans la crise politique malienne. ” Ce que l’imam [Dicko] a fait, un Imam de chez nous ne peut pas faire ça “, fait savoir El Hadj Yacoubou Malèhossou. Il regrette le rôle clé du leader religieux malien à la base du soulèvement populaire. Selon le Président de l’Afimata, l’Imam Dicko a travaillé à soulever le peuple malien contre le Président Ibrahim Boubacar Keïta. Dans l’interview diffusée par la radio en ligne, El Hadj Yacoubou Malèhossou soutient que l’Imam Dicko, de par ses agissements, a transgressé les prescriptions du Coran, le livre saint de la religion musulmane.

    Afrique/Politique: Situation au Mali: Les inquiétudes de Patrice Talon

    L’Imam Dicko est le leader incontestable du Mouvement du 5 juin- Rassemblement des Forces Patriotiques ( M5-RFP). Il s’agit d’une coalition de partis d’opposition et de forces citoyennes qui a organisé de grandes manifestations populaires contre le Régime IBK. L’Imam Dicko est vu comme le leader religieux qui a réussi à fédérer les différents groupes constitués et la masse populaire pour le renversement du régime IBK empêtré dans de vastes scandales de corruptions, de mauvaise gouvernance, de mauvaise gestion du processus électoral et de contrôle des institutions de contre-pouvoir.

    LIRE AUSSI : Coup d’état au Mali: 24 heures après, la représentation du Bénin à Bamako s’adresse à ses ressortissants

    ” Nous, on ne peut pas le faire”, a signifié Yacoubou Malèhossou faisant allusion au fait qu’aucun leader religieux musulman encore moins l’élite musulmane ne peut travailler à soulever le peuple béninois contre le Président de la République.

    ” Je ne suis pas Imam et aucun Imam de ce pays ( le Bénin , Ndlr) ne peut pas le faire. Il ( Imam Dicko du Mali, Ndlr) aime faire la politique et c’est interdit pour un Imam”, a martelé El Hadj Yacoubou Malèhossou. D’ailleurs, rappelle l’influent fidèle béninois, son association Afimata, est fermée aux Imams afin d’éviter les confusions. Aucun Imam ne pourra s’immiscer dans la politique au Bénin pour alimenter la fronde contre le Chef de l’Etat, a-t-il laissé entendre. Pour Yacoubou Malèhossou, la seule voie qui s’offre à un Imam aussi influent soit-il est celle du dialogue avec les pouvoirs publics. L’Imam Dicko, poursuit-il, aurait pu exposer ses ” besoins ” au Président malien Ibrahim Boubacar Keïta dans le cadre d’un dialogue franc sans violences. El Hadj Yacoubou Malèhossou rassure que le dialogue est le leitmotiv des leaders musulmans du Bénin. D’ailleurs, les musulmans travaillent d’arrache-pied, loin du bruit, pour la réconciliation des filles et fils du Bénin présents sur le sol béninois ou se retrouvant à l’extérieur de gré ou de force.

    Equipe Les Pharaons


    2 comments

    • Golden

      16 septembre 2020 at 13 h 55 min

      Les musulmans vous regardent, les imams aussi vous regardent. Faîtes votre politique et laissez l’islam hors de ça !

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment