ALERTE :

    #Bénin/ Fiscalité.Les professions libérales assujetties aux factures normalisées - Les Pharaons

    Nicolas-Yenoussi

    Jérémie Dannon


    Plus de place à la fraude fiscale ou à l’évasion fiscale au Bénin. C’est le fil d’Ariane de la reforme des factures normalisées en cours d’implémentation avec la Direction générale des impôts (Dgi). En plus des personnes morales notamment les entreprises déjà astreintes à la Taxe sur valeur ajoutée, les acteurs des professions libérales sont aussi assujettis à délivrer des factures normalisées à leurs clients. L’extension de cette mesure des factures normalisées aux professions libérales répond aux dispositions des articles 162 bis et 1084-40 du Code Général des Impôts.

    LIRE AUSSI : Economie. Le Bénin lève 25 milliards de FCFA d’emprunts ce jeudi

    Pour le gouvernement du Président Patrice Talon, la maîtrise du flux fiscal est un défi à relever. Dans ce cadre, depuis l’adoption du Code Général des Impôts de 2018, le ministère de l’économie a défini un mécanisme de modernisation des procédures fiscales. Ainsi depuis le 2 décembre 2019, le recours obligatoire aux Machines Électroniques Certifiées de Facturation ( MECeF) est opposable aux entreprises. Sur la chaîne économique et au terme de l’article 256 du Code Général des Impôts, les entreprises sont obligées de délivrer des factures normalisées. L’objectif pour l’État est, à terme, de sécuriser la collecte des taxes.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Economie Refus de certaines pièces de monnaies et de billets par une partie de la population : Le rappel à l’ordre du Ministre des Finances

    Jusqu’ici épargnées, les professions libérales sont désormais intégrées dans la réforme des factures normalisées. Selon la circulaire n°864/Mef/Dc/Sgm/Dgi/Dpse de la direction générale des impôts, les personnes physiques ou morales se trouvant dans l’exercice d’une activité libérale sont soumises aux mêmes règles que les entreprises assujetties à la TVA. Le communiqué en date du 15 septembre 2020 et signé du Directeur général des impôts, Nicolas Yenoussi est clair: ” Conformément aux dispositions des articles 162 bis et 1084-40 du Code Général des Impôts, les personnes physiques ou morales exerçant leurs activités au Bénin, quel que soit le régime d’imposition auquel elles sont soumises, ont l’obligation de délivrer des factures normalisées à leurs clients à l’occasion des transactions qu’elles effectuent.” Le même communiqué renseigne que les personnes physiques ou morales dont l’activité consiste en l’exercice d’une profession libérale, notamment celles relevant du régime de la TPS, jusque-là en marge de la réforme sont désormais astreintes à la délivrance des factures normalisées dès le 1er novembre 2020.

    L’administration fiscale béninoise n’a eu de cesse que d’appeler les citoyens à réclamer les factures normalisées auprès des entreprises visées par la réforme. La Dgi a d’ailleurs lancé un jeu tombola des factures normalisées qui récompense déjà des citoyens avec des lots après des tirages faits sur la base des numéros des factures normalisées. Une façon pour la direction générale des impôts de faire des citoyens des agents qui participent à la collecte des taxes.

    Equipe Les Pharaons


    One comment

    • Thao Burnell

      22 septembre 2020 at 12 h 35 min

      it’s definitely worth to purchase, the Ulysse Nardin El Toro watch is high quality, thanks!

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment