ALERTE :

    Fin du débat sur le parrainage. Aucune relecture du code électoral envisagée avant la Présidentielle de 2021 au #Bénin - Les Pharaons

    48886246338_1be0258172_c

    Jacob Boton.


    Les acteurs politiques béninois sont désormais fixés sur les enjeux de la prochaine élection présidentielle. Ce troisième rendez-vous électoral depuis 2016, sera la confirmation de la réussite de la réforme du système partisan. L’Assemblée Nationale ne procédera à aucune modification du code électoral. En effet, depuis quelques jours, des agitations font état de la suppression de la disposition liée au parrainage. Il n’en sera rien.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021 et Parrainage. Ping-pong entre gouvernement et société civile au #Bénin

    La marche démocratique du Bénin entamée depuis 1990 est à un tournant décisif. Amorcé en 2018, ce nouveau virage a facilité  déjà la tenue de deux élections. Les législatives d’avril 2019, et les communales de 2020, ont permis aux acteurs politiques de tester les nouvelles lois électorales. La réforme majeure, concernant le système partisan a dégagé l’horizon, et nettoyé le paysage politique. Aujourd’hui trois grands partis animent la vie politique au Bénin.

    LIRE AUSSI : #Bénin/ Fiscalité.Les professions libérales assujetties aux factures normalisées

    Pour Patrice Talon qui a affirmé ne pas être l’initiateur des réformes politiques, puisque le parlement depuis 2015, s’était penchée sur la question, ‘’les réformes politiques sont une victoire à l’actif de tous les acteurs politiques du Bénin’’. Cependant de vives contestations ont suivi l’adoption des lois électorales. Les querelles ont été gérées au cours d’un grand dialogue politique en 2019. Pour le gouvernement Béninois, il s’agit d’un consensus retrouvé entre les différents acteurs. Ils se sont notamment entendus sur les points qui fâchent dans le code électoral et la charte des partis politiques.

    LIRE AUSSI : #Bénin/ Politique.Pouvoir Talon. Cette double relation de Houngbédji qui crée des ennuis au Prd. 

    Un peu moins d’un an après ces assises, de nouvelles remises en cause naissent, surtout au niveau du parrainage. Des citoyens sans partis politiques, sont entrés ces derniers jours dans le débat de la présidentielle de 2021, occultant les dispositions  du code électoral. Ces acteurs espèrent une hypothétique révision du code. Le Parti de l’opposition, Forces Cauris pour un Bénin Emergent, est on ne peut plus clair. Paul Hounkpè a indiqué  , qu’aucune révision du code électoral n’était à envisager. Mieux, il soutient que les FCBE auront les parrainages nécessaires. Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, a abondé dans le même sens cette semaine à Cotonou. « Le gouvernement maintiendra le parrainage et la présidentielle de 2021, se tiendra selon les conditions fixées par la loi ».

    LIRE AUSSI : Afrique/ Crise politique. Patrice Talon à l’abri d’une rébellion religieuse. Un leader musulman en parle

    En 2019, les acteurs politiques et certaines personnalités ont bravé les textes électoraux et ont manqué de participer aux élections législatives, en dépit d’une ultime médiation engagée au parlement. Les FCBE avaient crié à l’exclusion avant de se conformer aux lois en vigueur quelques mois plus tard. A quelques encablures de la présidentielle, une autre aile de l’opposition, proche de Boni Yayi, semble entonner le même refrain. Les contestations électorales avaient fait de nombreuses victimes après les violences déclenchées par les partisans de l’ancien Président , à Cadjehoun les 1er et 2 mai 2019.

    https://youtu.be/3c08csFSjIE

    Equipe Les Pharaons


    40 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment