ALERTE :

    #Bénin/ Politique. Les frustrations de Adrien Houngbédji - Les Pharaons

    houngbedji 5

    Le partenariat politique entre Patrice Talon, Président de la République, et Adrien Houngbédji, Président du Parti du renouveau démocratique ( Prd) s’effiloche de jour en jour. Silencieux depuis son départ de la tête du parlement en 2019, Maître Adrien Houngbédji, a saisi l’occasion de la célébration des 30 ans d’existence du Prd pour donner de la voix. Il est intervenu dans un contexte où sa parole était attendue par ceux qui cherchent à positionner le Parti du renouveau démocratique ( Prd) sur l’échiquier politique. Sans grande surprise, le leader des “tchoco-tchoco” s’est fendu d’une déclaration empreinte de paraboles pour reprendre les critiques ouvertes que certains membres de la direction exécutive du Prd exprimaient contre la mouvance présidentielle.

    “Vieil homme” septuagénaire comme il se désigne lui-même dans son discours, Maître Adrien Houngbédji a construit ses propos autour de la démocratie, des libertés, de l’État de droit, de la paix, du dialogue, etc. Des notions devenues courantes, ces dernières années, dans tous les discours des opposants radicaux du régime Talon. Le Prd n’a pas officialisé son divorce avec la mouvance dont il s’est toujours réclamé membre. L’ex-président du parlement béninois sait aussi que son parti avait juré par tous les dieux qu’il ne ferait plus de l’opposition. Mais très subtilement et avec l’agilité dans le maniement des lettres, Adrien Houngbédji a su construire son discours autour de la démocratie sans jamais tomber dans le piège d’un copier-coller de l’opposition radicale.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Agriculture 2,4 milliards pour le financement des promoteurs éligibles au Projet d’appui à la diversification agricole

    D’abord, l’ex-président du parlement effleure ses relations difficiles avec ses alliés de la mouvance. Le président Adrien Houngbédji ne cache pas la frustration qui est celle de son parti. Le Parti du renouveau démocratique avait enregistré la démission de certains ténors qui ont rejoint les deux grands blocs de la mouvance à savoir les partis UP et BR. Aussi, le Prd n’avait pu participer aux législatives d’avril 2019. À l’issue des élections communales du 17 mai 2020, le parti n’avait pu obtenir le moindre siège. Le Prd n’avait pu obtenir les 10% de suffrages exprimés au plan national pour être éligible à la répartition des sièges. ” Je sais (…) que vos préoccupations essentielles tournent autour de nos résultats aux dernières consultations électorales, et autour du devenir de notre grand parti. “, a fait savoir ce week-end Adrien Houngbédji pour qui, le Prd ne périra pas comme le prédisent certains.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021 au Bénin. YAROU HOUNKPE, Qui sera le Candidat de l’Opposition? Sunday Replay

    Selon le leader du parti arc-en-ciel, le remède contre ce péril prophétique réside dans la mobilisation des populations autour de la démocratie. “A l’annonce de cette Université de Vacances, certains prophétisent une nouvelle saignée au Prd. Je leurs réponds, oui c’est possible ; mais nous recevrons aussitôt du sang neuf. Le sang neuf de ceux qui seront heureux d’entendre nos mises en garde ; le sang neuf de nos appels à la préservation de la paix, de nos appels au dialogue ; de nos appels au respect des libertés, de nos appels au respect de l’État de droit, de nos appels au pluralisme contre la pensée unique, de nos appels au respect de la démocratie. Cela fait beaucoup de monde ! “, a martelé Adrien Houngbédji. C’est une noble cause dira-t-il qui fera renaître l’amour populaire autour du Prd. ” (…) la démocratie n’est pas finie. Elle n’est jamais finie. Vous la croyez morte, enterrée ; elle renaît toujours de ses cendres ; elle est un point à l’horizon. Essayez de la bâillonner ; ce sera toujours pour un temps; elle finit par balbutier et de balbutiement en balbutiement, elle finit par pousser de vrais cris.”, a renchéri Adrien Houngbédji qui entend désormais bâtir le discours politique du Prd autour d’une restauration de la démocratie.

    Ce discours marqué par l’emprunt d’une série d’expressions ( Démocratie, État de droit, libertés, etc) à l’opposition fragilise encore davantage les liens entre le Prd et le pouvoir Talon. Le discours de maître Adrien Houngbédji rapproche encore plus le Parti du renouveau démocratique d’une opposition au régime de la Rupture. Au fond, il s’agit d’un paradoxe. Le Prd devient le seul parti de la mouvance qui assume un discours distinct de celui du gouvernement sur l’état de la démocratie et des libertés publiques au Bénin. D’une “mouvance critique “, le Prd n’est-il pas finalement sorti du cercle du pouvoir ? Mais jusqu’ici, le parti n’a jamais claqué officiellement la porte de la mouvance. Mais les relations entre le Prd et le pouvoir Talon se dégradent chaque jour un peu plus. La semaine écoulée, Gratien Ahouandjinou, membre de la direction exécutive du Prd avait clairement accusé les deux partis de la mouvance présents au parlement d’avoir voté des lois électorales pour exclure le Prd des instances de pouvoir. Avec la voix officielle teintée de frustrations et de critiques voilées de maître Adrien Houngbédji, le divorce entre le Prd et la mouvance, s’il n’est pas encore signé est probablement là, et bien visible dans les faits.

    Equipe Les Pharaons


    4 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment