ALERTE :

    Un Pasteur rejoint Paul Hounkpè et Soumanou Tolèba dans “l’Opposition constructive au #Bénin”. - Les Pharaons

    toléba

    Au Bénin, un homme de Dieu partage, sans le dire expressément, partage une position de deux partis politiques de l’opposition sur la gouvernance du Président de la République, Patrice Talon. Le Pasteur Edgard Guidibi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réagi il y a peu, sur l’actualité politique de son pays. Invité sur une émission diffusée sur les réseaux sociaux et très suivie par les internautes, le Pasteur Edgard Guidibi a fait savoir que les intrigues politiques ne doivent pas servir de prétexte pour peindre en noir tous les actes posés par le régime Talon. ” Nous ne devons pas avoir peur de dire que quelqu’un que nous n’aimons pas fait [une] bonne chose. Ce n’est pas parce que je reconnais que telle chose que quelqu’un fait est bonne que je dis qu’il est parfait. J’affirme qu’il n’y a pas d’homme parfait “, a expliqué le Pasteur Edgard Guidibi, ex-conseiller à la communication de l’ex-président Boni Yayi.

    Ces dernières années, de l’avis de bon nombre d’observateurs, la scène politique béninoise est clivée avec l’émergence d’un sentiment de haine et d’intolérance. Le combat des idées aurait laissé place à une guerre de personnes qui déchirerait même le tissu social. Pour le Pasteur Edgard Guidibi, le jeu politique ne doit pas conduire à l’adversité féroce encore moins à l’animosité. ” Je prie pour que nous apprenions, même quand nous ne sommes pas d’accord, à le dire avec amour, à le dire de sorte que passé ce qui nous oppose, nous puissions nous appeler “, a-t-il soutenu.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021 au #Bénin. Les dangereuses incohérences de Paul Hounkpè sur le code électoral

    L’homme de Dieu est allé au-delà de cette analyse qui, sans doute va contrarier les opposants radicaux du régime de la Rupture qui ne voient rien de bon dans la gouvernance du Président Patrice Talon. Les affidés de la mouvance ont aussi eu leur part de leçon. Le Pasteur relève le caractère nuisible des éloges partisans face à des erreurs évidentes d’un élu qu’on aime. Il a souhaité que les soutiens d’un régime disent la vérité pour aider le gouvernant à parfaire ce qui doit l’être.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021 au #Bénin et Parrainage. Alain Orounla parle de “lacunes” et donne rendez-vous à l’opposition en 2026

    La lecture faite par le Pasteur Edgard Guidibi rejoint en partie celle qui gouverne les actions de deux partis politiques de l’opposition. Il s’agit du parti Force cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) dirigé par Paul Hounkpè et du parti Force cauris pour le développement du Bénin ( Fcdb) présidé par Soumanou Tolèba. Selon les différents leaders de ces deux formations politiques, leurs partis s’inscrivent dans ce qu’ils appellent ” l’opposition constructive “. Il s’agit en réalité, selon leurs explications, d’un courant qui s’oppose à une opposition radicale qui peint tout en noir.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021 et Parrainage. Ping-pong entre gouvernement et société civile au #Bénin

    Au congrès de création du parti Fcdb, son président, le Professeur Soumanou Tolèba laissait entendre que le parti était né pour dire ce qui marche et ce qui ne marche pas dans la gouvernance Talon. De son côté, Paul Hounkpè a toujours clamé que c’est son refus de mettre la Fcbe au service d’une opposition radicale qui a créé la crise et des démissions au sein du parti. Depuis, les deux partis politiques qui se réclament de l’opposition constructive affichent une démarche assez différenciée de celle de l’aile dure de l’opposition portée par le parti ” Les Démocrates “, Restaurer l’espoir et autres. Dans les critiques, le parti Fcbe ( version Hounkpè) et le parti Fcdb sont plus mesurés et plus courtois envers le régime Talon. Les deux partis ont participé au dialogue politique d’octobre 2019 et ont accompagné le processus électoral des communales de mai 2020 alors que l’aile dure de l’opposition avait opté pour un boycott. Accusés d’être de mèche avec le pouvoir sous le couvert d’une ” opposition constructive”, Paul Hounkpè et Soumanou Tolèba ont toujours renvoyé la balle à l’aile dure de l’opposition. Les deux chefs de partis accusent l’aile dure de l’opposition de vouloir conduire le Bénin vers un chaos avec un discours radicalisé.

     

    Equipe Les Pharaons


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment