ALERTE :

    Afrique/Société : Le Bénin veut protéger les espèces menacées d’extinction - Les Pharaons

    Screenshot_20200923-174319_1600879421222

    Le gouvernement béninois réuni en sa séance hebdomadaire ce mercredi 23 septembre 2020, a décidé de transmettre à l’Assemblée nationale pour examen et vote, le projet de loi portant protection et règles relatives au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction en République du Bénin. L’adhésion à cette convention permettra au Bénin de prendre en compte des critères fondamentaux pour son application effective.

    Le Bénin veut intensifier la lutte contre le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Pour cela, elle a décidé de la transmission à nationale pour examen et vote, du projet de loi portant protection et règles relatives au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction en République du Bénin.
    Adoptée en 1973, cette convention a pour objectif de garantir que le commerce international des animaux et plantes ainsi que leurs dérivés, ne constitue pas une menace à la conservation de la biodiversité, mais qu’il repose sur le principe d’une utilisation durable des espèces sauvages. Afin de la rendre applicable au plan interne, il est nécessaire de l’intégrer au droit national. C’est ce qui justifie cette décision prise par l’exécutif.

    L’adhésion de notre pays à cette convention permettra la désignation des autorités de gestion, de contrôle et des autorités scientifiques Cites, l’interdiction du commerce en violation des dispositions de la convention, la définition des infrastructures et de leurs sanctions en cas de commerce illicite, la gestion de la confiscation des spécimens possédés ou commercialisés illégalement.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment