ALERTE :

    #Bénin/Décentralisation Deux cadres de la mairie de Cotonou rattrapés par leurs faux diplômes - Les Pharaons

    ctnn

    La vague de licenciements, d’arrestations et de poursuites judiciaires qui sévit depuis peu avec fureur vient de s’abattre sur les administrations décentralisées, particulièrement à la mairie de Cotonou. A en croire africaxo qui a révélé l’information dans l’après-midi de cet Mercredi 23 Septembre 2020, deux cadres de l’administration de la mairie de la capitale économique du Bénin viennent de tomber pour usage de faux diplômes.

    LIRE AUSSI:3ème #Benin Investment Forum : Miser sur le Bénin pour conquérir l’Afrique de l’Ouest

    La Commission nationale de vérification de l’authenticité des diplômes vient d’épingler deux nouveaux faussaires, et pas des moindres. Il s’agit de deux cadres de la mairie de Cotonou qui occupent tous les deux des postes de responsabilité au sein de l’administration municipale. Ils ont été suspendus, toujours d’après la même source, pour usage de diplômes dont l’authenticité n’est pas prouvée.

    C’est par un arrêté en date du 22 septembre 2020, que Randyx Ahouandjinou, le Maire intérimaire de Cotonou, a mis fin aux fonctions de l’ancien Secrétaire général et Chef service promotion micro-entreprises. Silverius Raoul Falade et Bamenou Boris ont été déchargés à titre conservatoire en attendant d’être définitivement fixés sur leurs sorts respectifs.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Santé Des praticiens hospitaliers bientôt radiés de la Fonction publique

    Il faut rappeler pour finir que les détections de faux diplômes dans les administrations du pays se sont multipliées ces dernières. Au vu des investigations, tout porte à croire qu’aucun secteur n’est épargné par ce fléau. Il est à espérer que le Commission nationale de vérification de l’authenticité des diplômes continue sur cette dynamique afin de débusquer les agents qui occupent des emplois juste en usant de faux diplômes.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment