ALERTE :

    #Bénin/Présidentielle 2021 L’U.E. finance un programme d’anticipation des violences électorales - Les Pharaons

    vi

    Wanep-Bénin veut prémunir le pays contre les violences qui pourraient résulter de l’élection présidentielle de l’année prochaine. Pour ce faire, l’organisation sous-régionale met en place des instruments sensés faire anticiper ces risques. C’est dans cette dynamique qu’a été mis en place le week-end dernier à Cotonou, une structure d’observation et d’analyses de données en vue de l’atténuation desdites violences à l’occasion du scrutin présidentiel de Mars 2021.

    LIRE AUSSI : Fin de séjour au Bénin Louise MUSHIKIWABO satisfaite des avancées du Bénin

    Le projet en question est dénommé Suivi-Analyse-Atténuation de la violence électorale. Ce programme sous-régional était déjà en cours dans 11 autres pays de l’Afrique de l’Ouest depuis 2016. Le Bénin l’a intégré à cause des violences ayant émaillé les élections législatives d’Avril 2019 et surtout des tensions qui couvent à l’approche de la présidentielle de 2021, ont expliqué les responsables de Wanap-Bénin. Il s’agira de traiter les données recueillies en vue de contribuer à l’atténuation ou à la réduction des éventuelles violences, a expliqué Maryse Ahanhanzo-Glèlè, la coordonnatrice nationale de Wanep-Bénin.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Artisanat Les acteurs soutiennent les réformes pour le développement du secteur

    Le Groupe national de réponse électorale (GNRE) a été installé pour la cause. Il est composé de personnes ressources aux profils variés (généraux d’armées ou de police à la retraite, juristes, sociologues, responsables d’Ong, etc.). Des moniteurs chargés de remonter les informations et données à analyser au GNRE seront également déployés sur le terrain. Des actions et résolutions seront soumises alors aux autorités du pays par le GNRE. Le Ministère de l’Intérieur et de la sécurité s’est dit à jouer sa partition. Pour ses responsables, ce n’est pas un projet de plus car avancent-ils, « mieux vaut prévenir que guérir ».

    Il convient de rappeler que ce projet qui n’a d’autre but que le maintien de la paix est financé par l’Union européenne.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment