ALERTE :

    Bénin/Politique: Houngbédji traité de ” pire ennemi infiltré ” à la mouvance présidentielle - Les Pharaons

    adrien-houngbedji-123123

    Maître Adrien Houngbédji et sa formation politique, le Parti du Renouveau Démocratique ( Prd) ne sont pas au bout de leurs peines au sein de la mouvance présidentielle. Ce mardi 29 septembre 2020, l’ex-Président du parlement béninois a reçu une bonne paire de claques du parti Bloc Républicain. Adrien Houngbédji est désormais considéré par ses alliés comme le ” pire infiltré ” dont il faut se méfier. Invité sur Sikka TV pour décrypter le discours critique du Prd par rapport à la gouvernance politique du Président Patrice Talon, Mathieu Avlessi, Consultant, juriste d’affaires et membre fondateur du parti BR n’a pas marché ses mots.

    Contrairement à ses habitudes, le Parti du renouveau démocratique n’a convié aucune autre formation politique à sa récente université de vacances. Même ses alliés de la mouvance n’ont eu droit à aucune invitation. L’occasion a d’ailleurs a été mise à profit par le Président du Prd, Maître Adrien Houngbédji, pour exprimer son ressenti et toute sa frustration au sein de la mouvance. Pour Mathieu Avlessi, ce n’est pas une surprise que Maître Adrien Houngbédji évolu en solo. ” Houngbédji reste un infiltré qu’il faut avoir à l’œil en permanence “, a laissé entendre Mathieu Avlessi. L’acteur politique membre du parti Bloc Républicain très dérangé par les critiques de Maître Adrien Houngbédji renchérit: ” Il n’y a pas pire ennemi que l’infiltré qui est près de vous et qui vous combat”. Selon lui, la posture critique de l’ex-président du parlement béninois démontre à suffisance son instabilité politique. Pour Mathieu Avlessi, Maître Adrien Houngbédji est ” insaisissable ” dans ses choix politiques. Pour étayer cette conclusion, l’invité de nos confrères de Sikka TV, rappelle le soutien que Maître Adrien Houngbédji a apporté au candidat Lionel Zinsou dans le cadre de la présidentielle de 2016 alors même que pendant les 10 ans du règne Yayi, le Prd est resté fidèle à sa ligne d’opposition. Devenu Président du parlement béninois en 2015 grâce au soutien de Patrice Talon (candidat à la présidentielle de 2016), Adrien Houngbédji aurait ainsi trahi son ” bienfaiteur de la veille”, a analysé Mathieu Avlessi.

    Le parti arc-en-ciel se plaint des ” coups bas ” reçus de la part de ses alliés de la mouvance. Le parti des ” tchoco-tchoco” ne compte actuellement aucun élu au parlement encore moins au sein des conseils communaux. Le Prd n’a pu participer aux législatives d’avril 2019 et n’a pu obtenir les 10% de suffrages exprimés au plan national à l’issue des dernières élections communales pour être éligible à l’attribution des sièges. Régulièrement, les leaders du Prd accusent les deux grands partis d’avoir taillé les lois électorales afin d’exclure le parti des instances de pouvoir. Selon Mathieu Avlessi, ” Houngbédji n’a pas été payé en monnaie de singe” comme beaucoup veulent le faire croire. Avec ses députés, poursuit-il, Maître Adrien Houngbédji a accompagné la réforme du système partisan à travers le vote des lois au parlement. Mathieu Avlessi rappelle les négociations entre le Prd et certains acteurs politiques pour la création d’un nouveau parti unifié sous le nom du Bloc Républicain. Mais ces discussions n’avaient pu aboutir à la signature d’un accord. Mathieu Avlessi, membre fondateur du BR qui dit avoir pris part aux discussions s’en désole.

    “Le Prd est un fond de commerce pour Adrien Houngbédji “, dit-il tout en rappelant que le leader du parti arc-en-ciel avait claqué la porte dès que l’idée de la dissolution de son parti a été évoquée. A plusieurs reprises, Mathieu Avlessi soutient qu’au regard du caractère versatile de Maître Adrien Houngbédji, le Prd n’a pas de vision et qu’il s’agit d’un ” fond de commerce “. Les frictions entre Maître Adrien Houngbédji et ses alliés de la mouvance, sont liées au fait qu’il refuse d’acter la dissolution du Prd dans les grands ensembles politiques conformément à la réforme du système partisan. “La mort prochaine de son parti ( le Parti du renouveau démocratique, Ndlr) est là. Ce n’est que çà, parce ce que, soit il [Adrien Houngbédji] rentre dans les rangs, dans les réformes ou bien il reste hors et les réformes l’écrase “, a conclu Mathieu Avlessi.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment