ALERTE :

    Bénin/Société : Patrice Talon réitère son engagement à promouvoir les Droits de l’Homme - Les Pharaons

    Talon débat

    Dans la matinée de ce mardi 6 Octobre 2020, le président Patrice Talon a reçu le premier rapport de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH). A l’occasion, Patrice Talon s’est prononcé sur ladite commission, pilier essentiel de l’Etat de droit au Bénin. Plus important, l’actuel locataire de la Marina a réitéré son engagement pour la promotion des Droits de l’Homme au Bénin. Il n’y a donc aucune volonté du Gouvernement de violer, de contrarier, d’entraver les droits de l’homme ni de protéger ceux qui les violent, a-t-il laissé entendre devant les députés et présidents d’institutions. Lire ci-dessous l’intégralité de son intervention :
    Engagements de Talon !

    À ce message, le Président Patrice TALON a témoigné une oreille attentive. Aussi a-t-il promis de jouer sa partition.

    « …Monsieur le Président
    C’est avec enthousiasme et intérêt que je reçois ce tout premier rapport de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme, devenue depuis bientôt deux ans, un pilier essentiel de l’Etat de droit au Bénin.
    Ce premier rapport est aussi le premier test de crédibilité de la Commission, dans sa capacité à observer et reporter sans la moindre influence, notre pratique des droits humains.
    Certes, la Commission n’a pas vocation à se substituer à la Cour constitutionnelle et aux juridictions compétentes pour juger les violations des droits de nos concitoyens, mais son rôle d’accompagnement de l’action de l’Etat pour la protection des droits humains, par l’appui constructif qu’elle peut apporter aussi bien aux citoyens qu’aux institutions de la République en vue de consolider nos acquis démocratiques, est d’importance.
    C’est l’occasion de rappeler à notre conscience commune que l’idéal de notre choix de la Démocratie depuis l’historique Conférence nationale de 1990, est l’instauration d’un Etat de droit respectueux de la loi et des libertés comme ressort fondamental du bien-être économique et social des citoyens.
    Paradoxalement, l’élan démocratique et l’adhésion populaire se trouvent souvent faussés par notre pratique quotidienne qui se traduit par une forme de galvaudage des principes ; lequel aboutit malheureusement à une perversion du système.
    Il est clair qu’à vouloir persévérer dans cette voie, l’idéal démocratique ne sera jamais atteint.
    Le rôle de l’Etat dans un tel contexte n’est donc pas seulement d’amplifier les actions de développement mais également d’assurer dans l’égalité, le respect de la loi et de l’autorité de l’Etat.
    C’est dire que l’Etat ne saurait se complaire dans le laxisme mais bien au contraire, il doit réprimer à bon escient ceux qui mettent à mal l’Etat de droit et les principes démocratiques, qu’ils soient en civil ou en uniforme.
    À cet effet, mon engagement reste constant.
    Il n’y a donc aucune volonté du Gouvernement de violer, de contrarier, d’entraver les droits de l’homme ni de protéger ceux qui les violent.
    Si donc la Commission, consciente de la nécessité de maintenir notre pays dans le concert des nations démocratiques, s’attèle à jouer son rôle de veille citoyenne et d’éveilleuse des consciences, elle peut être assurée du soutien et de l’accompagnement nécessaire, constants et sans cesse renforcés du Gouvernement.
    Je puis donc vous rassurer que le Gouvernement se penchera sur les recommandations pertinentes du rapport et mettra en œuvre les actions idoines afin de ne pas rendre vains les efforts de la Commission.
    Je vous remercie. »

    admindios


    2 comments

    • farmacia 3 oradea

      25 octobre 2020 at 23 h 28 min

      -El verdadero amante es el hombre que puede emocionarte simplemente tocando tu cabeza o sonriendo a tus ojos.-Marilyn Monroe.

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment