ALERTE :

    Présidentielle 2021: Parrainage, encore deux équations pour l’opposition - Les Pharaons

    Opposition

    Incapable toute seule, avec ses 6 maires, de valider la candidature d’un candidat à l’élection présidentielle, l’opposition béninoise est de nouveau sous la hantise du parrainage malgré le coup de pouce de la Commission Électorale Nationale Autonome ( CENA). Pour se sortir totalement d’affaire et retrouver la sérénité, l’opposition doit encore espérer avoir de son côté une chance à deux étapes du processus. D’abord, au niveau de la Cour Constitutionnelle qui probablement sera appelée à interpréter la loi sur le parrainage ; puis ensuite auprès des élus parrains qui sont censés jouir d’une liberté absolue avec le mécanisme pratique du parrainage adopté par la CENA. Dans l’exposé de son mécanisme pratique la semaine dernière, la CENA avait opté pour un parrainage individuel sous anonymat. Du coup, les partis politiques sont à priori affaiblis et ne pourront pas empêcher leurs élus de parrainer des candidats de leurs choix. La nouvelle est mal perçue chez les leaders des deux partis politiques de la mouvance à savoir l’Union Progressiste ( UP) et le Bloc Républicain ( BR). Avec 71 maires et 83 députés, seuls ces deux partis politiques sont en capacité de parrainer des candidats. La signature de 16 élus au moins ( députés et ou maires) est requise pour un parrainage légal devant permettre la validation d’une candidature à l’élection présidentielle. À contrario, les leaders du parti d’opposition, la Force Cauris pour un Bénin Émergent ( FCBE) avaient applaudi le modèle pratique du parrainage de la CENA. Selon eux, le mécanisme pratique adopté par la CENA est une clé d’ouverture qui n’enferme pas le parrainage dans le cercle des partis politiques de la mouvance. L’opposition a toujours redouté la fermeté des partis pro-Talon. Mais avec le mécanisme pratique de la CENA, ” démarcher ” des élus de la mouvance pour obtenir les parrainages devrait être une équation, à priori facile à régler.

    La CENA a offert un gilet de sauvetage à l’opposition dans son mécanisme pratique du parrainage. Mais la joie nourrie par l’opposition béninoise risque d’être de courte durée. La fragilisation des partis en pleine réforme du système partisan est inadmissible au sein de la mouvance. Les deux partis pro-Talon ont conscience que les parrainages isolés de leurs élus risquent de porter préjudice à leurs stratégies politiques en cette veille de l’élection présidentielle. Le parti Bloc Républicain par exemple n’entend pas laisser ses élus disposer, comme bon leur semble, des formulaires nominatifs pour parrainer des candidats de leurs choix. Représentant le Bloc Républicain à la séance entre les partis politiques et la CENA ce 29 septembre 2020, le député Abdoulaye Gounou avait très tôt dénoncé un ” marché de parrainage et de corruption électorale ” avec au fond un conflit entre élus et partis politiques. Sur l’émission Diagonale de la Maison de Productions Bi—News ce dimanche 4 Octobre 2020, un autre membre fondateur du parti Bloc Républicain est allé plus loin. Clotaire Olihidé a rappelé aux élus parrains les risques qu’ils encourent en faisant l’option d’un parrainage isolé sans concertation avec leurs partis politiques. Selon lui, le parrainage d’un candidat à l’élection présidentielle est un ” acte grave “. A l’en croire, même si la CENA a personnalisé le parrainage, les élus doivent s’assurer d’être en cohérence avec leurs formations politiques avant de choisir les candidats à parrainer. Pour Clotaire Olihidé, les élus qui veulent rester durablement dans leurs partis, qui ne veulent pas tomber sous le coup des textes de leurs partis et qui ne veulent pas être sanctionnés sont obligés de ne pas procéder à des parrainages isolés.

    Le mécanisme pratique du parrainage adopté par la CENA n’ouvrira pas la porte à l’anarchie au sein des partis politiques. La liberté absolue des élus parrains de la mouvance sur laquelle voulait surfer l’opposition pour ” démarcher ” est aussi à relativiser. L’arme des sanctions est déjà agitée pour dissuader d’éventuels élus parrains qui pensaient se réfugier sous le mécanisme pratique de la CENA pour accorder le parrainage aux candidats. Les partis politiques en capacité de parrainer font ainsi le tout pour le tout pour maintenir la discipline interne. L’opposition doit alors remuer ciel et terre pour espérer l’émergence d’un groupe d’élus parrains audacieux qui opterait pour des parrainages isolés en dépit des représailles en vue au sein de leurs partis politiques.

    Même si par hasard, l’opposition parvenait à avoir la garantir des ” élus parrains rebelles “, elle devra espérer que la Cour Constitutionnelle approuve le mécanisme pratique de la CENA. Les partis politiques en désaccord avec la CENA sur son modèle pratique du parrainage pourraient bientôt saisir le juge constitutionnel pour arbitrage. L’anonymat des parrainages voulu par la CENA et qui est censé protéger les élus parrains pourrait être sauté. La Cour Constitutionnelle, pour raison de transparence comme l’exige certains partis politiques et les Osc, pourrait aussi exiger la publication de la liste des parrains par candidats. Si les sages de la Cour Constitutionnelle en arrivaient à prendre de telles décisions dans le cadre d’une interprétation de la loi sur le parrainage, cela pourrait davantage refroidir les probables élus parrains qui sous couvert de l’anonymat pouvaient défier leurs partis politiques. Le parrainage à visage découvert sera un poids plus lourd à porter surtout pour les élus qui seraient tentés de choisir des candidats non approuvés par leurs partis politiques. Ici encore, l’opposition béninoise, dans sa diversité, doit encore retenir son souffle pour que la Cour Constitutionnelle ne s’éloigne pas trop du mécanisme pratique du parrainage adopté par la CENA. À 6 mois de l’élection présidentielle, l’opposition béninoise reste ainsi boiteuse sur le chemin vers l’obtention des parrainages.

    admindios


    7 comments

    • Nhà cái ae888

      8 octobre 2020 at 4 h 25 min

      I’m curious to find out what blog system you happen to be working with?
      I’m experiencing some minor security issues with my latest website and
      I’d like to find something more safeguarded. Do you have any solutions?

      Reply

    • Ae888

      15 octobre 2020 at 19 h 42 min

      What i don’t realize is if truth be told how you are now not
      really much more well-liked than you may be now. You are very intelligent.
      You already know thus significantly when it comes to this matter, made me in my opinion believe
      it from so many varied angles. Its like women and men are not involved until
      it is something to do with Woman gaga! Your
      own stuffs outstanding. Always maintain it up!

      Reply

    • farmacia 6 febbraio

      25 octobre 2020 at 23 h 28 min

      -La empatía es ponerse en los zapatos de otra persona, sentir con su corazón, y ver con sus ojos.-Daniel H. Pink.

      Reply

    • Stephenbriem

      28 octobre 2020 at 11 h 04 min

      how to get viagra buy viagra viagra professional

      Reply

    • KevinBow

      31 octobre 2020 at 5 h 23 min

      cialis reps cheap cialis cialis professional

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment