ALERTE :

    Bénin/ Éducation 30h de cours/ aspirant. Le gouvernement ouvert à une révision du quota horaire - Les Pharaons

    94041284c6b54eb9a1011c6ccfac6917_w855_h571_cp

    Le Président de la République, Patrice Talon est à l’arbitrage dans le différend qui oppose les enseignants aspirants au Ministère de l’Enseignement secondaire. Objet de vives critiques depuis la réouverture des salles de cours, le dossier des 30 heures de cours par enseignant aspirant pourrait connaître un dénouement. Ce jeudi 8 octobre 2020, à la demande des centrales et confédérations syndicales, le Chef de l’État, Patrice Talon, a fait évoluer le débat. Il a reçu au palais de la Marina, les secrétaires généraux de six (06) des sept confédérations syndicales. Il s’agit notamment de CSA-Bénin, de la CGTB, de la COSI-Bénin, de UNSTB, de la CSUB et de la CSPIB. Pour la circonstance, les six secrétaires généraux se sont faits accompagner de deux (02) responsables des enseignants Aspirants. Entre midi et quatorze heures, soit deux heures d’horloge, le Chef de l’État, Patrice Talon et les responsables syndicaux ont analysé sous tous les angles possibles, le dossier relatif aux 30 heures de cours par enseignant aspirant. Au terme des échanges, il ressort, selon les premiers recoupements qu’aucun aspirant figurant dans la base de données et déployé l’année dernière ( rentrée scolaire 2019-2020) ne sera laissé sur le quai. Il s’agirait là d’une ferme assurance donnée par le Chef de l’État aux responsables syndicaux présents à la séance. Depuis la reprise des classes, l’autorité ministérielle et les travailleurs sont restés camper sur des positions rigides. Les deux parties n’arrivaient pas à accorder les violons autour de la réforme des 30 heures de cours par enseignant aspirant. Mais la séance de ce jeudi 8 octobre 2020 aura permis d’infléchir les positions rigides. Selon les premières informations rendues publiques par les travailleurs, le Président de la République s’est mis au-dessus de la mêlée et a fait savoir que les 30 heures de cours ne sont pas du “fétichisme”. Le gouvernement, a-t-il poursuivi, est disposé à une révision du quota horaire par enseignant aspirant. Pour ce faire, le Président Patrice Talon a opté pour une démarche consensuelle. A en croire le compte rendu des responsables syndicaux conviés à la séance, les Ministres ont été instruits pour retenir avec les organisations syndicales la meilleure approche de résorption du déficit horaire. Profitant de cette séance d’échanges avec le Président de la République, les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales ont évoqué d’une façon générale les préoccupations propres aux travailleurs. Là-dessus, précise le compte rendu préliminaire, le Chef de l’Etat a donné des instructions au Ministre d’État, Abdoulaye Bio Tchané, Président de la Commission des Négociations, pour la poursuite des échanges avec les organisations syndicales. À noter que le Conseiller du Président de la République, Johannes Dagnon, le Ministre d’État chargé du plan et du développement,
    Abdoulaye Bio Tchané, le Ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, la ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys, la ministre de l’Enseignement supérieur, Eléonore Yayi Ladekan, le ministre de l’Enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo et son homologue de l’Enseignement primaire, Salimane Karimou, ont pris part à la présente séance d’échanges. Pour les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales, cette ouverture voulue par le Chef de l’État est un début de victoire dans le dossier des 30 heures de cours par enseignant aspirant. On se rappelle, la réforme des ” 30 heures” avait été édictée par les autorités du ministère de l’Enseignement secondaire pour répondre au déficit d’enseignants et surtout pour garantir une éducation de qualité aux apprenants. Mais la réforme, selon les travailleurs, serait contraire à la référence des normes en matière d’enseignement.

    admindios


    3 comments

    • Stephenbriem

      29 octobre 2020 at 7 h 12 min

      online pharmacy viagra viagra cvs viagra

      Reply

    • JeremyCob

      31 octobre 2020 at 15 h 26 min

      cialis 30 day trial coupon buy cialis cialis maximum dosage

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment