ALERTE :

    #Bénin/Politique Les réserves d’Adam Bagoudou sur le timing de la publication de la décision de l’OFPRA - Les Pharaons

    adam

    Le sujet relatif à la sortie du Bénin de la liste des ‘’Pays sûrs’’ par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) continue d’alimenter la polémique sur les médias du pays, sociaux comme classiques. L’Honorable Adam Bagoudou y est allé également de son commentaire. Profitant d’une interview téléphonique accordée à une radio de la place ce jeudi 08 Octobre 2020, le député de la huitième circonscription électorale a exprimé des doutes sur le timing de la publication de l’information de l’Ofpra.

    LIRE AUSSI: #Bénin/Economie Voici les mesures incitatives contenues dans le projet de loi de finances 2021

    Le député de la huitième législature revient sur les circonstances de la publication de la décision de l’Ofpra qui date en réalité du 29 septembre dernier. « Regardez la coïncidence entre la publication de cette décision de l’Ofpra et la remise au Président béninois Patrice Talon du rapport sur l’état des droits de l’homme dans le pays », s’est-il exclamé. La décision de l’organisme français a été rendue publique le lendemain de la remise dudit rapport à Patrice Talon par la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh). Pour Adam Bagoudou, il s’agit purement « d’une coïncidence préméditée ». La préméditation de cette démarche relève pour Adam Bagoudou « du déjà vu et du déjà entendu ». Il demande de ne trembler sur l’avis d’une commission française sur des gens qui ont démêlés avec la justice et qu’on tente de faire passer comme des problèmes de droits de l’homme.

    Adam Bagoudou va également déplorer que la France continue d’être une référence pour certains africains. On a toujours dirigé nos pays en référant à ce que dit la France depuis 60 ans » a-t-il laissé entendre avant d’ajouter « qu’il est temps d’arrêter de diriger nos pays en ayant la France comme une référence ». Pour lui la Françafrique, le franc CFA sont décriés par tous.

    LIRE AUSSI: #Bénin/Santé Le Gouvernement opte pour la professionnalisation de la gouvernance des hôpitaux publics

    Le natif de Tchaourou invite en conséquence les Béninois à ne pas s’accrocher aux opinions qu’émet la France, l’ancienne puissance colonisatrice. Continuer revient pour lui « à refaire ce qui a été décrié pendant 60 ans ». Il estime que l’avis de la France ne peut faire trembler le Bénin avant d’inviter, pour conclure, le peuple à ne pas cristalliser sur cette information de l’Ofpra.

    admindios


    One comment

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment