ALERTE :

    Bénin/ Politique L’Opposition divisée et confuse sur une candidature à la présidentielle - Les Pharaons

    Opposition

    Qu’elle soit taxée de molle ou de dure, l’opposition béninoise dans sa diversité reste dans une confusion sur l’attitude qu’elle aura face à l’élection présidentielle de 2021. Si cette confusion est partagée par toutes les branches de l’opposition, elle l’est encore plus chez les opposants de l’aile dure. En septembre 2020, les Béninois ont assisté aux pugilats verbaux entre certains membres fondateurs du parti ” Les Démocrates ” et Candide Azannaï, Président du Parti Restaurer l’espoir et pratiquement seul à poursuivre son combat dans la ” Résistance Nationale”. Après quelques jours de trêve suite au cri d’indignation de l’ex Chef d’État, Nicephore Dieudonné Soglo ( 1991-1996), Candide Azannaï charge à nouveau ses ” amis” Démocrates. La participation à l’élection présidentielle de 2021 est la pomme de discorde entre le noyau dur de la ” Résistance Nationale” et le Parti Les Démocrates. ” La Résistance Nationale n’est pas un comité de sélection de candidatures “, a écrit Candide Azannaï sur sa page facebook en début de semaine. Les membres fondateurs du parti Les Démocrates sont tous membres de la ” Résistance Nationale “. Ces derniers mois, ils développent une nouvelle approche de l’opposition. Celle-ci est contraire à la Résistance rigide entretenue par Candide Azannaï. Les membres du parti “Les Démocrates” ne cachent pas leurs intentions de participer à l’élection présidentielle de 2021. Mais pour l’ex-député Candide Azannaï, ” la Résistance Nationale n’est pas un cabinet d’examen de projet de société, [ni] un club de pré-campagne ou un jury de préparation de primaires d’exhibition entre gamins politiques, (…)”. Candide Azannaï se démarque clairement des intentions affichées par ses partenaires politiques de l’opposition dure au régime Talon. La Résistance Nationale, écrit-il, n’a pas pour objet ” les agendas particuliers consécutifs aux querelles de personnes, aux querelles de clochers, aux conflits particuliers, aux ambitions présidentielles et autres.” Seul visiblement à maintenir le cap d’une Résistance ( version d’après les législatives de 2019), Candide Azannaï déconseille à ses partenaires politiques de l’opposition toute participation aux élections. Au-delà du défi du parrainage, l’opposition dure doit aussi réussir à transcender les signaux clivants sur une participation ou non à l’élection présidentielle. Si cette équation n’est pas résolue très rapidement, l’opposition déjà mal en point, va davantage perdre des plumes. Ceci risque de lui être préjudiciable pour la bataille électorale annoncée rude par le Chef de l’État.

    admindios


    One comment

    • Stephenbriem

      28 octobre 2020 at 20 h 43 min

      viagra without a doctor prescription usa buy cheap viagra cheap viagra online

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment