ALERTE :

    #Bénin/ Politique. Les deux points forts de Talon face aux syndicats de l’éducation - Les Pharaons

    50437856762_1366c9f86b_c

    Josiane Bonou


    Chaque sortie de Patrice Talon devient un évènement et le Chef de l’Etat crée la surprise. À l’école d’une gouvernance participative qui allie écoute et dialogue, Patrice Talon a accepté recevoir les leaders syndicaux pour arbitrer le différend qui oppose les travailleurs au ministère de l’enseignement secondaire relativement à la réforme des “30 heures de cours par Aspirant”. C’est dans ses propos  introductifs que le Président de la République, Patrice Talon, a réaffirmé deux traits de caractères. Il s’agit de l’humilité  et ensuite du rationnel qui tranche nettement avec l’émotion et l’hypocrisie.

    LIRE AUSSI : Covid-19/ Économie Le Bénin éligible à une aide d’urgence de 508 millions USD

    ” J’ai souhaité cette rencontre, pas, parce que nous y sommes tenus, mais juste parce-que, il est [ important] d’échanger avec tous ceux qui sont susceptibles de nous éclairer à suivre notre action, qui peut nous apporter une contribution utile ; parce-que nous n’avons pas la prétention d’avoir toujours raison, (…). Nous n’avons pas la science infuse “, a martelé le Président Patrice Talon sous un ton de conciliation qui témoigne de sa prédisposition à rechercher et trouver une solution consensuelle au problème de l’heure. “(…) depuis quelques jours il règne une atmosphère de préoccupation généralisée en ce qui concerne le déploiement des vacataires (enseignants aspirants, Ndlr)”, a reconnu le Chef de l’État.

    Patrice Talon se montre dans la même dynamique ouvert et déclare que : ” Toutes les fois que notre l’action doit être éclairée, nous sommes preneurs.” Sur la fibre rationnelle, le Président de la République, Patrice Talon, partage avec ses hôtes, le réel problème du déficit d’enseignants qualifiés pour l’éducation des apprenants. Ce constat est partagé par tous. Les mesures prises qui suscitent des remous, dira-t-il, visent à régler le problème du déficit du personnel enseignants. ” Depuis quelques années, nous avons entrepris d’améliorer les conditions de prise en charge de nos enfants dans le secondaire, nous avons un déficit important de nombre d’enseignants, de professeurs dans le secondaire “, a dit Patrice Talon. En froid depuis la reprise des cours, les travailleurs et l’autorité ministérielle ont été renvoyés sur la voie du dialogue afin de réévaluer le quota horaire des enseignants aspirants. Une façon pour le Chef de l’État, Patrice Talon d’être collaboratif dans sa gouvernance.

    Equipe Les Pharaons


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment