ALERTE :

    #Bénin/Société Des médecins et des psychologique pour renforcer le personnel médical des prisons - Les Pharaons

    jed

    L’Agence pénitentiaire du Bénin (ApB) a fait du bien-être, surtout en matière de santé, des pensionnaires des maisons d’arrêt du pays son crédo. Le personnel médical des prisons du Bénin sera renforcé dès demain Mercredi 14 Octobre 2002. Il s’agit de 10 praticiens hospitaliers, sept médecins et trois psychologues.

    LIRE AUSSI: Bénin/Éducation “Bivalence” des enseignants. Point d’accord entre syndicats et gouvernement

    Ces spécialistes de la santé sont des volontaires des Nations-Unies, recrutés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour appuyer l’Agence Pénitentiaire du Bénin dans sa volonté d’humaniser les centres pénitentiaires du pays. Ils étaient dans les locaux de l’ApB dans l’après-midi du lundi 12 octobre 2020, accompagnés des responsables du PNUD afin de recevoir les dernières orientations avant leur prise de service. Ces volontaires prennent service dès ce mercredi 14 octobre 2020 dans l’ensemble des onze établissements pénitentiaires.

    LIRE AUSSI: Umoa-Titres: 40 milliards FCFA d’emprunts. Projection de l’État béninois pour octobre 2020

    Pour Jiles Sèdjro YEKPE, Directeur Général de l’Agence pénitentiaire du Bénin, cette action vise à renforcer les soins de santé et à mettre en place un service psycho-social dans les établissements pénitentiaires, afin d’accroître l’humanisation attendue.  Une bonne nouvelle pour les pensionnaires des maisons carcérales, en ce sens que c’est la première fois que des médecins sont recrutés au profit des établissements pénitentiaires au Bénin. Ils bénéficiaient déjà certes de l’accompagnement de certaines Organisations Non Gouvernementales (ONG), mais celles-ci intervenaient sporadiquement.

    admindios


    One comment

    • farmacia hispana

      25 octobre 2020 at 23 h 59 min

      No obstante, en 2006 había 93 millones de niños y niñas desescolarizados, más que la población total de las Islas Filipinas. Casi el 80 de estos niños y niñas vivían en África Subsahariana y Asia Meridional. Para una cantidad demasiado elevada de niños y niñas, el derecho humano básico a una educación es un sueño, una idea que no se ha convertido en realidad.

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment