ALERTE :

    Afrique/Société : Le Bénin prend des mesures pour prévenir les conflits entre éleveurs et agriculteurs - Les Pharaons

    Screenshot_20201014-164346_1602690244837

    La pratique des activités pastorales au Bénin génère de façon cyclique et récurrente des scènes douloureuses dans l’esprit de nombreux ménages ruraux qui déplorent chaque année des dégâts matériels de toutes sortes et surtout des pertes en vies humaines. Le bilan des dernières campagnes est loin de satisfaire à l’objectif « zéro perte en vies humaines » que le Bénin s’est fixé en matière de gestion de la transhumance qu’elle soit nationale ou transfrontalière.

    Conscient de la nécessité de réorganiser le modèle d’élevage en vigueur au Bénin pour préserver la sécurité des acteurs et de leurs biens, en contenant notamment les mouvements des bêtes dans les départements et communes, le gouvernement béninois s’est penché sur la question. A la faveur du conseil des ministres de ce mercredi 14 octobre 2020, Patrice Talon et ses collaborateurs ont adopté les modalités de gestion et de sécurisation du pâturage en République du Bénin.

    Cette mesure consistera à mettre en place un Comité national de gestion et de sécurisation du pâturage, chargé de la mise en œuvre du plan national d’orientation et de développement des activités pastorales. Cette structure est dotée de démembrementsaux niveaux départemental et communal ainsi que d’un Comité technique dont les missions consistent, entre autres, à : préparer, mettre en œuvre et suivre les activités de gestion du pâturage ; prévenir les conflits entre éleveurs et agriculteurs ; et enfin participer participer au règlement diligent des conflits éventuels.

    Les ministres concernés veilleront au fonctionnement effectif des différents comités dédiés à la gestion de cette problématique.

    admindios


    One comment

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment