ALERTE :

    #Bénin/Communication L’opérateur de téléphonie MTN reprend avec ‘’le braquage’’ de forfaits de ses abonnés - Les Pharaons

    mtn

    C’est manifestement un calvaire sans fin que vivent les abonnés du réseau GSM MTN-Bénin. Depuis quelques jours, ils se plaignent de pertes inexplicables de leurs forfaits internet. Au-delà de la qualité exécrable de ses prestations, MTN-Bénin semble également s’être spécialisé dans le braquage des forfaits des populations du Bénin.

    LIRE AUSSI: #Bénin/Numérique Vers la généralisation des moyens de paiement électronique

    Décidément ! Tout porte à croire que le vol des abonnés est érigé en mode de gestion chez l’opérateur de téléphonie mobile MTN-Bénin. Après une petite accalmie, due peut-être à la lassitude des abonnés dont les récriminations contre le géant sud-africain tombent manifestement dans des oreilles de sourd, les plaintes pour pertes de forfait reprennent. Un abonné du réseau explique par exemple avoir remarqué un épuisement inhabituel de ses forfaits internet. « Mon forfait de 400 Mo, d’un coût de 500 fCfa, s’épuise au bout de quelques dizaines de minutes. Or je ne fais que naviguer sur WhatsApp. Il y a encore quelques jours, avec pratiquement la même activité, je tenais presqu’une journée avec le même forfait » explique M. G, un abonné de MTN-Bénin.

    Una autre victime des abus et exactions du même réseau se plaint de la qualité désastreuse de la connexion internet avant de faire état de ses soupçons sur la manière dont s’épuise ses forfaits internet. Mais le hic dans cette affaire qui a tout l’air d’un vol, c’est l’impuissance de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Acerp) qui surprend le peuple béninois. MTN-Bénin se prend visiblement pour un dieu intouchable dans le pays. Aucun changement noté dans ses prestations malgré les millions de plaintes à son encontre depuis des années. Même les élus du peuple, dépités par ces abus, ont interpellé le Gouvernement sur la question.

    LIRE AUSSI: #Bénin/Agriculture 10 milliards pour l’acquisition d’engins et équipements agricoles

    Trop c’est trop, crie maintenant le peuple, qui a l’impression d’être ramené à la période de l’esclavage avec de véritables dieux terrestres comme maîtres. Seul le Gouvernement du Président Talon peut sauver les Béninois des mains du réseau de l’entreprise de l’Afrique du Sud. Ya basta, dit le peuple !

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment