ALERTE :

    #Bénin/Economie Polémique autour de la loi de finances rectificative : Romuald Wadagni s’explique - Les Pharaons

    wawa

    L’examen du dossier de la loi de finances rectificative pour le compte de l’année 2020 s’est fait en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni hier jeudi 15 Octobre. Face aux députés, le jeune Ministre a expliqué et justifié les raisons qui fondent cette démarche du Gouvernement. Il réagissait indirectement à la polémique née de cette initiative du régime en place à quelques jours de l’étude du budget général de l’Etat exercice 2021.

    LIRE AUSSSI: Rencontre Talon-Syndicats. 87 milliards de dettes payés aux travailleurs sur 4 ans 

    Selon le site du Gouvernement qui rapporte l’information, du document présenté par le Ministère de l’économie et des finances, il ressort que la hausse s’explique par la prise en compte au budget de l’État, des dépenses d’urgence sanitaire, des transferts monétaires en soutien aux citoyens, aux entreprises, aux artisans et aux ménages de même que par des mesures de facilitation d’accès aux crédits, d’une part et la mise aux normes des équipements et installations sanitaires d’autre part. Il faut dire par ailleurs que ce projet de loi de finances rectificative a pris en compte les diverses contributions reçues des donateurs et des partenaires techniques et financiers du Bénin dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de riposte nationale contre la Covid-19.

    Le Budget remanié de l’Etat pour la gestion 2020 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 2167,099 milliards de francs CFA contre 1986,910 milliards de FCFA, soit une hausse de 180,189 milliards de francs CFA, correspondant à un taux d’augmentation de 9,1%. Suivant les orientations définies par le Gouvernement, les secteurs prioritaires à eux seuls, cumulent plus de 70% du volume des crédits budgétaires alloués aux dépenses en capital. Le taux de croissance ressortirait à 2,3% contre 7,6% initialement prévu dans un environnement d’inflation maîtrisé.

    LIRE AUSSI: #Bénin/Cadre de vie Gestion des déchets ménagers dans le Grand Nokoué : Le retour à l’ordre promis par le DG Valery Lawson se confirme

    Le déficit budgétaire devrait s’afficher à 5,1% du PIB contre 1,8% prévu en loi de finances initiale, gestion 2020. Quant à l’encours de la dette, il connaîtrait un faible accroissement, compte tenu de la priorité accordée par le Gouvernement aux dons budgétaires et fonds de concours pour compenser la perte de recettes qu’enregistreraient les régies financières.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment