ALERTE :

    Afrique/Covid-19 et croissance économique Le #Bénin enregistre la 3ème plus forte croissance du continent - Les Pharaons

    croissance_africaine

    Selon les résultats d’une étude publiée par le Fonds monétaire international (Fmi), le continent africain connaîtra en 2020 sa première récession depuis 25 ans. Le taux de croissance global projeté par l’institution pour les 54 pays de l’Afrique de -3% en 2020. Cela est bien entendu le résultat des effets pervers de la pandémie mondiale de la Covid-19. Dans cet effondrement continental, une infirme minorité d’Etats auront un taux de croissance positif. A en croire le Fmi, le Bénin connaitra la troisième plus forte croissance économique du continent avec un taux de 2% pour 2020. Les autorités béninoises tablent quant à elles sur 2,3%. Dans tous les cas, une performance admirable à mettre sur le compte des choix économiques du régime de Patrice Talon depuis 2016.

    LIRE AUSSI: #Bénin/Assemblée nationale Loi de finances rectificative gestion 2020 : Une kyrielle de nouvelles exonérations

    Outre l’Egypte (+3,5%), les pays d’Afrique subsaharienne qui avaient l’habitude de réaliser des taux de croissance supérieurs à 6% durant ces dernières années vont réaliser des croissances positives, mais relativement faibles. C’est le cas notamment du Bénin (2%), l’Ethiopie (+1,9%), la Tanzanie (+1,9%), la Côte d’Ivoire (+1,8%) et le Kenya (1%). Il s’agit de pays dont les économies reposent plus sur l’agriculture que le pétrole et les matières premières, précise le rapport du Fmi. La plus forte croissance du continent est à l’actif du Soudan du Sud avec un taux 4,1% prévu en 2020. Ainsi, sur les 54 économies africaines, une douzaine seulement, dont le Bénin, devrait enregistrer un taux de croissance positif en 2020.

    Parmi les pays qui accuseront les récessions les plus significatives, le FMI mentionne, dans son dernier rapport sur les « Perspectives de l’économie mondiale », publié le mardi 13 octobre 2020, l’île Maurice (-14,2%), les Seychelles (-13,8%), le Zimbabwe (-10,4%), le Botswana (-9,6%), le Soudan (-8,4%), l’Afrique du Sud (-8,0%), le Maroc (-7,0%), la Tunisie (-7,0%), le Congo (7%) et l’Algérie (-5,5%).

    LIRE AUSSI: #Bénin/Enseignement supérieur Harmonisation des frais de formation pour les ressortissants de l’Uemoa

    Des statistiques qui montrent la résilience de l’économie béninoise face aux chocs extérieurs. Une chose est sûre, dit le Fmi, la pandémie devrait pousser de nombreux pays africains à revoir leurs modèles de développement en diversifiant leur économie, en mettant l’accent sur la transformation locale, le développement de leurs marchés intérieurs, et l’amélioration de l’intégration économique du continent.

    admindios


    11 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment