ALERTE :

    Bénin/Présidentielle 2021. “Le parrainage est une réponse à une problématique donnée” selon un réseau de jeunes de la société civile - Les Pharaons

    assemblée 1

    Océane Leannon


    Le Président du Réseau des Organisations de Jeunesse pour le Développement local et la Coopération Décentralisée ( ROJEDCoD), Ernest Tindo, était l’invité de l’émission Diagonale de la Maison de Productions Bi—News ce dimanche 25 octobre 2020. Le président du ROJEDCoD était venu exposer les éléments de motivation qui sous-tendent l’initiative du projet “Ma voix compte “. Il s’agit d’un projet du ROJEDCoD dont l’objectif principal est de travailler à avoir au moins 75% de taux de participation des citoyens électeurs à la présidentielle de 2021. Très intéressé par le processus électoral en cours, Ernest Tindo a livré son opinion sur la question du parrainage qui alimente les débats à six mois de l’élection présidentielle. Pour le président du ROJEDCoD qui est en même temps le Coordonnateur du projet “Ma voix compte”, il n’est pas indiqué pour son organisation de prendre position pour l’une ou l’autre des parties en opposition sur la question du parrainage.

    ” Il est très clair pour nous que le parrainage est une réforme. C’est une réponse à une problématique donnée. Il y a souvent eu des candidatures jugées fantaisistes par l’ensemble des acteurs. Il fallait tamiser, il fallait faire une réforme à ce niveau. Je pense que l’ensemble des acteurs, que ce soit politique, de la société civile, partage ce point de vue y compris nous-mêmes.”, a déclaré Ernest Tindo. Selon lui, le parrainage est donc une réforme qui apporte une réponse à ce problème. De sa position de président du ROJEDCoD, Ernest Tindo fait le constat que les différentes institutions engagées dans le processus électoral travaillent pour une implémentation de la réforme du parrainage. Mais dans le contexte politique béninois, les acteurs n’accordent toujours pas les violons autour du parrainage.

    Pour le président du ROJEDCoD, ” après l’implémentation ( du parrainage, Ndlr) peut-être si il y a des réajustements à faire, les acteurs se retrouveront comme d’habitude “. Ainsi, Ernest Tindo n’est pas partisan d’une démarche de suppression du parrainage avant l’organisation de l’élection présidentielle de l’année prochaine. Il s’agit pour lui que l’on expérimente la réforme pour tirer de façon rationnelle toutes les leçons afin de corriger ce qu’il y a à corriger.   À six mois de l’élection présidentielle, le Coordonnateur du projet “Ma voix compte” fait savoir que le jeu des acteurs dans l’espace politique est un signe de vitalité démocratique. ” C’est une bonne chose, ces intentions de candidatures. Nous espérons que ces citoyens qui s’organisent pour participer aux élections présidentielles travailleront à remplir toutes les conditions légales pour pouvoir présenter leurs candidatures “, a laissé entendre Ernest Tindo.

    Dans son analyse, le Coordonnateur du projet Ma voix compte estime qu’au delà ” de l’aspect de la candidature qui n’a pas de lien avec le droit de vote, il faut que la démarcation soit nette”. ” Il ne faudrait pas que parce que je ne remplis pas les conditions légales pour être candidat, que j’empêche les autres d’exprimer leur droit de vote.”, a dit Ernest Tindo. L’expression du droit de vote, dira-t-il, peut être une approbation, une sanction positive ou négative. Pour protéger l’exercice de ce droit de vote qui est l’expression de la souveraineté, Ernest Tindo a convié ” les acteurs politiques à modérer leurs discours pour ne pas entraver l’exercice de ce droit et pour ne pas créer la confusion au niveau des citoyens “.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment