ALERTE :

    Economie. Romuald Wadagni. “On ne peut servir un Etat pendant trente ans, aller à la retraite et se mettre à faire les bureaux de toutes les administrations pour recevoir sa pension” - Les Pharaons

    wadi

    Adrien Fanou est depuis quelques semaines, un pensionnaire de la Fnrb. Appelé à faire valoir ses droits à la retraite depuis le 1er octobre 2020, le désormais ex-agent permanent de l’Etat se réjouit à l’idée de percevoir sa pension au plus tard le 30 courant. L’homme n’en revient pas depuis l’annonce de cette décision le mercredi 16 septembre dernier au travers du communiqué du conseil des ministres.

    Le communiqué indique que le gouvernement a approuvé de nouvelles modalités de remise de carnets de pension de retraite aux assujettis du Fonds national des retraités du Bénin (Fnrb). « Avec ce nouveau mécanisme, l’agent de l’Etat, dès la première échéance qui suit son admission à la retraite, peut bénéficier de sa pension sans que la production d’un dossier lui soit exigé », renseigne le communiqué. Une nouvelle qui tombe comme marée en carême pour des milliers de retraités qui ne devront plus, hélas, subir l’odyssée des tracassantes formalités administratives et l’éprouvante période vache maigre consécutive au départ à la retraite.

    Adrien et ses pairs ont eu en effet plus de veine que leurs prédécesseurs retraités. Avec le nouveau mécanisme, l’agent de l’Etat dès la première échéance qui suit son admission à la retraite, peut bénéficier de sa pension sans que la production d’un dossier ne lui soit exigée. De quoi réconforter et réduire le stress de ces agents qui, trente années durant, ont servi la nation.

    Pour le ministre Romuald Wadagni, c’est une anomalie qui vient d’être corrigée. « On ne peut servir un Etat pendant trente ans, aller à la retraite et se mettre à faire les bureaux de toutes les administrations pour recevoir sa pension. C’est fort de cela que nous avons travaillé sur la réforme qui a été validée en conseil des ministres » a déclaré en substance le ministre des Finances au cours d’une interview accordée aux professionnels des médias le samedi 17 octobre dernier.

    Cerise sur le gâteau, le gouvernement s’engage à apurer progressivement l’importante ardoise laissée par le précédent régime au titre des pensions dues aux retraités. Des 48,9 milliards de dettes héritées par l’actuel régime au 06 avril 2016, le gouvernement a réussi à solder à ce jour, près de 27 milliards et le solde restant dû soit environ 22 milliards sera libéré progressivement en fonction de la marge disponible au niveau des finances publiques.

    Equipe Les Pharaons


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment