ALERTE :

    Renforcement des capacités en sécurité routière Le Tchad s’inspire de la bonne expérience du Bénin - Les Pharaons

    IMG-20201025-WA0089

    _Dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance en sécurité routière au Tchad, le Centre National de sécurité Routière du Bénin a été identifié pour renforcer la capacité de deux de ses cadres, envoyés par le gouvernement Tchadien . Ces cadres sont les dirigeants actuels de l’Office national de la sécurité routière (ONASER). Les hôtes du Cnsr sont venus au Bénin pour apprendre de son expérience en sécurité routière sur recommandation des experts de la Banque Mondiale au vu des progrès constatés ces dernières années._

    Pour la circonstance, Mr Ousman Moussa Yan, directeur général de l’Onaser du Tchad s’est fait accompagner du directeur de la brigade active de la même structure. Les thématiques abordées concernent la coordination , la gestion administrative et opérationnelle des activités dans le domaine de la sécurité routière.
    Au terme des formations aussi bien théoriques que pratiques sur deux semaines, formation au cours de laquelle, les hôtes ont visité et échangé avec les responsables de plusieurs structures intervenant sur la chaîne de sécurité routière, le porte-parole des bénéficiaires, Ousman Moussa Yan, après avoir fait l’état des lieux des dégâts causés par l’insécurité routière, a affirmé toute sa satisfaction par rapport au déroulement de leur mission au Bénin. Pour lui, la Banque mondiale ne s’est pas trompée en leur indiquant la destination Bénin pour améliorer leur système de sécurité routière. Selon ses explications, le Bénin est très en avance sur le Tchad pour ce qui est de la règlementation en sécurité routière. Des exposés sur la vision contenue dans le document de politique national en sécurité routière , les récentes adhésions du Bénin à la Charte Africaine sur la sécurité routière, la ratification des conventions de Vienne sur la signalisation routière de même que la circulation routière sans oublier l’existence d’une plateforme des organisations de la société civile, la qualité du système de gestion de base de donnée des accidents de la route très innovant, les hôtes ont affirmé ceci: « Ce qui nous a le plus marqué, c’est non seulement l’actualisation et les mises aux normes des actes réglementaires qui gouvernent la sécurité routière, mais aussi et surtout la dématérialisation de certains actes administratifs et les projets de réformes avancés sur l’informatisation des services liés au transport. « Nous allons certainement copier ce modèle que nous allons expérimenter au Tchad » a ajouté le directeur général de l’Onaser. Il a aussi souhaité qu’un partenariat soit noué entre l’Onaser et le Cnsr pour une meilleure collaboration.
    En réponse à cette requête, le directeur du Cnsr, Aubin Adoukonou a affirmé avoir déjà instruit ses services compétents pour étudier les formes de la coopération entre le Cnsr et l’Onaser qui va aider l’institution tchadienne à améliorer ses prestations.
    Confiant d’avoir donné l’essentiel à la délégation de l’Onaser, Aubin Adoukonou souhaite plein succès à cette institution et réaffirme la disponibilité du Cnsr à appuyer l’Onaser dans ses réformes. Il a saisi l’occasion pour encourager les cadres du Cnsr et les partenaires du centre à continuer avec abnégation, leur travail qui est reconnu à l’international.
    Pour la circonstance , il faut remarquer qu’un programme de formation et d’échanges spécial répondant aux attentes des hôtes a été élaboré. Plusieurs communications ont meublé leur sejour : il s’agit du «CNSR, ses missions, attributions et bilan global d’actions », « le système de gestion des données d’accident de la voie publique au Bénin » ; « le cadre juridique et institutionnelle de la sécurité routière au Bénin » ; « le système de financement de la sécurité routière au Bénin », « le post-accident au Bénin : le Groupement National des Sapeurs-Pompiers », « les grands enjeux de la sécurité de l’infrastructure routière au Bénin : état des lieux et mode d’interventions du Cnsr ».
    La délégation tchadienne a pris part à des formations notamment à celle des Officiers de police judiciaire sur le remplissage et l’acheminement des fiches BAAC et celle des agents de la Société de gestion des déchets solides (SGDS). Elle a visité également la Police Républicaine, l’Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT), le Groupement National des Sapeurs-Pompiers (GNSP), l’Institut Régional de Santé Publique (IRSP) à Ouidah, l’Ong Handicap International et la plateforme des organisations de la société civile intervenant dans la sécurité routière
    En fin de séjour, la délégation a été convié à un dîner offert par le Ministre des Infrastructures et des transports, Hervé Hehomey représenté par son Directeur de Cabinet qui d’ailleurs n’a ménagé aucun effort pour transmettre les sincères remerciements du ministre béninois à son homologue.

    admindios


    29 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment