ALERTE :

    Présidentielle 2021 au #Bénin et Achat du parrainage. Zinzindohoué oppose l’humour à la colère de la CENA - Les Pharaons

    48876038081_1d18a14e4a_c

    Océane Léannon


    L’ex-député et membre du bureau politique du parti Union Progressiste, Abraham Zinzindohoué, a réagi ce dimanche 25 octobre 2020 sur la question du coût d’achat du parrainage. Invité d’une émission politique sur la radio nationale, Abraham Zinzindohoué a dit ne pas comprendre le tollé en cours autour du prix de cession du parrainage à un candidat à l’élection présidentielle prévue pour le mois d’avril 2021 au Bénin. Tout est parti d’une question du député Dakpè Sossou le mercredi 21 octobre dernier à l’occasion d’une séance d’échanges entre les parlementaires et la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) autour du mécanisme pratique du parrainage. ” (…)

    LIRE AUSSI : Renforcement des capacités en sécurité routière Le Tchad s’inspire de la bonne expérience du Bénin

    Jusqu’à combien on peut négocier ce parrainage ?, si le parrainage peut faire l’objet de négociations financières. (…)”, déclarait en substance le député Dakpè Sossou. Interrogé sur ces propos, Abraham Zinzindohoué fait savoir que son camarade politique faisait de l’humour. ” C’était de l’humour, tout ce qu’il a dit, c’était de l’humour. Ne prenez pas les mots au premier degré.”, a fait savoir Abraham Zinzindohoué prenant ainsi la défense du député Dakpè Sossou couvert de critiques dans l’opinion publique et notamment par les deux premiers responsables de la CENA. A l’hémicycle le mercredi 21 octobre dernier, le Président de la CENA, Emmanuel Tiando n’avait pas hésité à répondre avec colère à la question du député Dakpè Sossou. ” C’est vous qui savez comment vous faites vos affaires. Et vous savez très bien le faire. Ne nous demandez pas de dire comment cela ( l’achat des parrainages, Ndlr) va se passer.

    https://youtu.be/LtWf6VKRmLU

    Les honorables députés savent très bien négocier pour voter un texte, (…)”, avait fait savoir Emmanuel Tiando. 48 heures plus tard, soit le vendredi 23 octobre 2020, c’est la vice-présidente de la CENA, Geneviève Boko Nadjo, qui s’en est pris au député Dakpè Sossou. Très agacée par cette question sur le coût d’achat du parrainage, Geneviève Boko Nadjo a fait savoir que c’est ” tout simplement dommage que ce genre de considération soit rendue publique” au moment où le vent d’une ” moralisation de la vie publique” souffle sur le Bénin. ” Je pense que c’est tout simplement dommage que l’on puisse travestir l’esprit de la loi et vouloir faire tout un commerce.” , a laissé entendre la vice-présidente de la CENA sur café Média Plus.

    ” Nous sommes un pays respectable “, a lancé Geneviève Boko Nadjo avant de menacer les commerçants de parrainage : ” la personne qui sera surprise à faire ce genre de tractations, je pense que cette personne doit subir les rigueur de la loi”. La critique contre le député Dakpè Sossou ne faiblit pas. Pour les ténors de l’indignation, la question du député cache mal une corruption politique ou électorale sous le couvert du parrainage. Mais Abraham Zinzindohoué s’est fait incisif sur le caractère humoristique des propos du député Dakpè Sossou qui ne devraient pas, selon lui, faire objet d’une polémique.

    Equipe Les Pharaons


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment