ALERTE :

    Bénin/ Rentrée diplomatique Alain Orounla pose un diagnostic sur le faible engagement politique des femmes - Les Pharaons

    Alain Orounla 12
    1. Le faible taux de représentativité des femmes dans les instances politiques au Bénin est une question préoccupante pour les membres du corps diplomatique accrédités au Bénin. À la faveur de la rentrée diplomatique 2020-2021 ce mardi 27 octobre 2020, les hôtes du ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, ont soulevé la question dans le cadre des réformes politiques engagées depuis peu au Bénin. Là-dessus, c’est le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla, qui a réagi. Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement s’est illustré dans la peau de l’avocat des hommes politiques. Souvent accusés à tort ou à raison d’être coupables du faible taux de représentativité des femmes aux postes électifs, les hommes politiques ne peuvent endosser toute la responsabilité. C’est ce que pense le ministre Alain Orounla qui livre aux diplomates des éléments clés. ” Je voudrais préciser que si les femmes ne sont pas représentées comme il se doit, ce n’est pas parce-que les acteurs politiques ne jouent pas leurs partitions”, a d’abord déclaré le ministre de la communication. Alain Orounla identifie l’une des causes de ce faible taux de représentativité des femmes en politique. ” Les règles sont là et il faudrait plutôt susciter davantage l’adhésion des femmes qui sont déjà handicapées par la scolarité, (…)”, a laissé entendre le ministre Alain Orounla. Face à ce diagnostic, dit-il, ces dernières années, le gouvernement béninois a multiplié des efforts en faveur de la scolarisation des femmes afin de susciter leur intérêt pour la politique. ” Je crois que nous avons montré nos bonnes dispositions pour que nos filles, nos sœurs, nos mamans, puisque les hommes politiques viennent aussi de femmes, puissent jouer de rôles politiques que nous attendons tous qu’elles jouent. “, a fait savoir le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement. Alain Orounla pose ainsi un diagnostic dépassionné sur le niveau d’engagement politique des femmes au Bénin. Il faut dire que la rentrée diplomatique présidée par le ministre des affaires étrangères a été essentiellement marquée par des explications sur la réforme du système partisan. L’élection présidentielle, le poste de vice-président,
      le parrainage, le financement des partis politiques, les élections générales, etc ont été exposés aux membres du corps diplomatique accrédités au Bénin.

    admindios


    One comment

    • berkey

      28 novembre 2020 at 1 h 22 min

      It’s perfect time to make a few plans for the longer term and it’s time to be happy. I’ve read this submit and if I could I want to suggest you few fascinating things or suggestions. Maybe you can write subsequent articles referring to this article. I desire to read even more things about it!|

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment