ALERTE :

    Présidentielle 2021 au Bénin Parrainage, un scénario peu probable contrarie la CENA - Les Pharaons

    CENA-BENIN-777x437-1280x720

    Dans le débat public sur le parrainage des candidats à l’élection présidentielle de 2021, la question liée au risque d’une candidature unique revient avec insistance. Au cours d’une rencontre ce mercredi 28 octobre 2020 à Bohicon avec la Commission Électorale Nationale Autonome ( CENA) sur le mécanisme pratique du parrainage, certains maires ont imaginé un scénario compromettant pour la démocratie béninoise. Bien que très peu probable, le scénario d’une candidature unique avec le mode opératoire du parrainage a été envisagé et soumis en tant que question aux commissaires de la Commission Électorale Nationale Autonome. ” Et si tous les députés et les maires, c’est-à-dire les 83 députés et les 77 maires parrainent un seul duo, que fera la CENA en ce moment?”, a évoqué en interrogation le Maire de Comé, Bernard Koffi Adanhokpè. L’élu communal veut savoir ce qui adviendrait au cas où la Commission Électorale Nationale Autonome se trouverait dans l’obligation de valider un seul duo de candidat en raison du défaut de parrainage des autres candidatures. Par extension, le Maire de la ville de Bohicon repose la même problématique mais vise aussi le rôle majeur de la Cour Constitutionnelle. ” Au cas où, par extraordinaire, tous les maires venaient à parrainer le même candidat. Quelles sont les marges de manœuvre de la CENA et peut-être de la Cour constitutionnelle pour que notre démocratie subsiste ? “, a lancé aux membres de la Commission Électorale Nationale Autonome le Maire de Bohicon, Rufino d’Almeida. Selon lui, l’éventualité d’une candidature unique conduirait à un vote plébiscitaire très nuisible à la démocratie béninoise. Ce scénario à valeur de question relève d’un véritable calcul d’apothicaire. Contrariante, la question n’a pu être tranchée avec rectitude par la Commission Électorale Nationale Autonome, institution habilitée à retenir des modalités pratiques lors des processus électoraux au Bénin. Sur la question de la candidature unique, Emmanuel Tiando, Président de la CENA, a fait savoir qu’il s’agit ” d’une hypothèse d’école [ qu’il] ne peux pas prévoir “. Depuis le 21 octobre 2020, la CENA a engagé un dialogue avec le collège des élus parrains. Après les députés, l’institution prend ainsi langue avec les maires autour du mode opératoire du parrainage. L’étape de Bohicon a regroupé des maires du Sud et du centre du pays. Les maires du Nord devraient aussi avoir une séance d’échange avec la délégation de la Commission Électorale Nationale Autonome très prochainement. Si au parlement, la question du coût d’achat et celle de la confidentialité du parrainage ont été des patates chaudes lancées à la CENA, les maires eux, ont plutôt mis en relief l’impuissance de la CENA face à une éventuelle candidature unique avec le système du parrainage. Au Bénin la loi fait obligation aux candidats à l’élection présidentielle de bénéficier du parrainage de 10% des élus nationaux, soit 16 députés et ou maires. En l’état actuel, l’opposition béninoise ne dispose pas du nombre d’élus nécessaires pour assurer le parrainage de ses candidats. Ce qui fait craindre dans certains milieux, une élection à sens unique avec une candidature unique de la mouvance. Fin septembre, dans les colonnes du magazine Jeune Afrique, le Président de la République, Patrice Talon avait exclu cette hypothèse de candidature unique et assuré que la compétition électorale sera rude.

    admindios


    20 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment