ALERTE :

    Bénin/ Marche des femmes, la réaction du gouvernement - Les Pharaons

    Alain Orounla 12

    Océane Leannon

    Quarante-huit heures après la marche des femmes des marchés pour la paix et le pain, le Gouvernement béninois a répondu aux préoccupations. Interviewé sur une chaîne de radio privée en début de semaine, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, a d’abord établi le lien entre la marche des femmes et la vitalité démocratique. Selon le ministre, ” les libertés sont en marche dans notre pays” et ” nous ne souffrons pas de problème de démocratie “. La preuve, dit-il, la marche des femmes des marchés a été effective ce 31 octobre 2020. Pour le ministre Alain Orounla, l’initiative des femmes des marchés n’a pas emballé une grande partie des citoyens. Il y a eu, poursuit-il, une ” faible mobilisation ” qui s’explique par le fait qu’il y a ” très peu de gens qui manifestent leur impatience “.

    Le ministre de la communication estime que cette faible mobilisation révèle que ” la majorité des populations est en phase avec le gouvernement “. Quant aux revendications des femmes marcheuses, Alain Orounla rassure du sens d’écoute du gouvernement. ” Bien qu’il s’agit d’une minorité, le Président de la République et le gouvernement tiennent compte des revendications qu’ils s’efforcent de satisfaire tous les jours puisque l’un des piliers du programme d’actions du gouvernement, c’est l’amélioration des conditions de vie des Béninoises et des Béninois.

    Nous y travaillons inlassablement et sans relâche et espérons que l’impatience manifestée par certaines franges de la population soit satisfaite le plus rapidement possible “, a déclaré Alain Orounla. Le gouvernement donne ainsi la preuve qu’il est à l’écoute de toutes les couches de la population et qu’il est disposé à prendre en compte les préoccupations.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment