ALERTE :

    Microcrédit : Alafia, un grand bond en faveur des plus démunis - Les Pharaons

    ALAFIA 2

    Cyrille LIGAN

    L’attente aura été longue, mais elle a fini par payer. En dépit du ton martial et de quelques emprunts au vocabulaire de crise où il fallait “se serrer la ceinture”, Patrice Talon vient d’amorcer un virage social. Vent debout contre l’hydre de la pauvreté, le Chef de l’Etat a mis en branle une nouvelle pièce maîtresse de l’édifice social en construction. Pas de recette miracle. Il est question de Alafia, un programme de microcrédit destiné aux plus pauvres. Mais attention, il ne s’agit pas d’un programme ‘‘déjà vu’’.

    En réalité, le gouvernement de Patrice Talon n’est pas le précurseur en la matière. Les essais des gouvernements précédents pour octroyer des microcrédits se sont écroulés sous le poids des non-remboursements et de la corruption. Mieux, le principe a été utilisé comme un instrument politique au lieu de servir au développement et à l’autonomisation de la femme. Fort de cela, le gouvernement Talon a dû suspendre le programme pour lui donner un nouvel élan. Il n’était question que de restructurer le mécanisme avec l’audace qui sied aux sociétés nées de grandes mutations de l’ère moderne.

    Alafia prend ainsi le contre-pied de la logique antécédente. Désormais, il faudra rembourser son dû avant de prétendre à un autre crédit, le plafond de la cagnotte passant de trente à cent mille francs Cfa. Le crédit est octroyé sans la moindre garantie en contrepartie, avec un taux de quatre pour cent sur six mois. Plus encore, le bénéficiaire ne paie aucun frais avant de recevoir les fonds. L’innovation majeure du programme Alafia repose sur la modernisation du processus d’octroi du crédit. Plus besoin d’une connexion internet avant l’enrôlement des bénéficiaires. Par ailleurs, on note la réduction des délais de décaissement. Les retraits se feront désormais via les comptes d’argent ouverts sur les réseaux de téléphonie mobile tandis que le remboursement se fera à partir des téléphones portables au moyen d’un code.

    On le voit, l’intérêt du gouvernement Talon pour l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens ne s’arrête pas aux bons vœux. Plus humaine, plus résiliente et plus sociale, la nouvelle approche est susceptible de transformer la vie des Béninois les plus démunis et de favoriser l’émancipation des femmes.

    Rien de véritablement surprenant en cela, car le social a toujours été au cœur de l’action du Président Talon depuis son arrivée au pouvoir. Et les résultats acquis dans tous les secteurs en témoignent éloquemment. De quoi faire taire les inquiétudes et surtout les discours qui décrivent le Président comme un capitaliste. Car loin de concevoir la société comme étant construite de manière systémique par des rapports sociaux de classe profondément inégalitaires, Patrice Talon se préoccupe des Béninois les plus défavorisés. C’est une réussite à l’actif de ce quinquennat dont le bilan se fera dans quelques mois.

     

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment