ALERTE :

    Bénin/ Décentralisation L’ANCB plaide pour avoir une part sur les redevances GSM - Les Pharaons

    Screenshot_20201110-082248_1604993008143

    Dans le cadre de la session budgétaire en cours au palais des gouverneurs à Porto-Novo, une délégation de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) est allée à la rencontre des députés de la huitième législature ce lundi 9 novembre 2020. Devant les parlementaires, la délégation de l’Association Nationale des Communes du Bénin était porteuse d’un message de plaidoirie. Il s’agit pour les membres de la faîtière des communes de solliciter le soutien de l’Assemblée Nationale pour obtenir du gouvernement un transfert des ressources à temps. Le maire de la ville de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty est le porte-parole de la délégation de l’Association nationale des communes du Bénin. Se confiant à la télévision nationale après la séance d’échanges avec les députés, le maire Charlemagne Yankoty a mis l’accent sur la nécessité pour les communes de disposer des ressources financières à temps. ” Les ressources ne sont pas transférées à temps aux communes et en absence de ressources, nous sommes limités “, a déclaré Charlemagne Yankoty. Le porte-parole de la délégation de l’Ancb fait savoir que les maires sont confrontés à des difficultés en matière de mobilisation des ressources à l’intérieur des communes. Ces difficultés, dit-il, subsistent en raison d’un accompagnement moins poignant du gouvernement. Pour désormais accroître leurs capacités de mobilisation des ressources locales à l’intérieur des communes et avoir à temps les ressources de l’État, l’ANCB attend un soutien de l’Assemblée Nationale. ” Nous prenons par exemple les Gsm, les redevances, les Gsm sont utilisés sur toute l’étendue du territoire (…), mais malheureusement, les communes ne bénéficient pas directement d’un reversement d’une part de la redevance de ces Gsm. “, a relevé le maire Charlemagne Yankoty, porte-parole de l’Ancb. Au-delà des redevances Gsm, plusieurs autres sources de mobilisation des ressources à l’intérieur des communes ont été exposées aux députés. Le maire Charlemagne Yankoty estime que l’inexistence des ressources inhibe toutes actions pour impulser un réel développement à la base. Les parlementaires, confie-t-il, se sont montrés très ouverts pour examiner les doléances de l’Association Nationale des Communes du Bénin. La délégation de l’Ancb est confiante et espère des actes législatifs et réglementaires aux fins de permettre aux communes d’avoir des ressources propres dans les mois à venir.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment