ALERTE :

    Présidentielle 2021 au Bénin: Choix des candidats, Fcbe et Les Démocrates face à un critère incontrôlable - Les Pharaons

    Elections

    Dans la perspective du scrutin présidentiel du 11 avril 2021, les partis d’opposition les plus en vue expriment leur volonté de participer à la compétition électorale. Il s’agit du parti Forces cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) et le parti Les Démocrates en constitution. Dans les états-majors des deux partis politiques, les lignes bougent. Selon les responsables de ces formations politiques, le choix des candidats est en discussion. Ici et là, des ambitions de présidentiables s’extériorisent. Au sein du parti Fcbe par exemple, le Secrétaire exécutif national et son adjoint ont déjà annoncé leurs intentions de candidatures à l’investiture du parti. Paul Hounkpè et Théophile Yarou ont lancé les hostilités avant même que le comité chargé d’examiner les dossiers de candidatures ne soit installé. En dépit de leurs allers-retours entre le ministère de l’intérieur et leur siège, les membres du parti Les Démocrates ne perdent pas de vue le choix de leur candidat à la présidentielle. Pour l’heure, le nom du président du parti, l’ex-député, Eric Houndeté, est cité aux côtés d’autres barons du parti. Ce mardi 10 novembre 2020, sur Sikka TV, Kamar Ouassangari, du parti Les Démocrates avait encore défendu que son parti serait bel et bien présent au scrutin présidentiel. Mais les deux formations politiques (Fcbe et Les Démocrates) ont un destin commun. Au-delà des critères figés dans les textes, aucun des deux partis n’est en mesure de présenter un candidat et d’assurer la validité de sa candidature en raison du système de parrainage. Ce système de parrainage devient alors un critère externe qui échappe aux instances des deux partis. Légèrement bien loti que le parti Les Démocrates qui n’a aucun élu, le parti FCBE n’a que 6 maires. Selon l’article 132 du code électoral, il faut au minimum 10% des élus nationaux, soit 16 députés et ou maires pour valider une candidature à l’élection présidentielle au Bénin. Dans un tel contexte, pour forcer la main à leurs partis et se faire investir comme candidat, les prétendants à la candidature des deux formations politiques pourraient dans un premier temps s’assurer d’avoir les parrainages suite aux négociations unilatérales avec les élus. Il est une évidence qu’à l’interne des deux partis d’opposition, les rivalités entre les membres soient féroces. Face aux critères internes qui peuvent être utilisés pour départager les candidats, le système de parrainage échappe totalement aux partis. Des candidats peuvent être retenus par des partis et peuvent ne pas avoir le nombre de parrainages requis. À l’inverse, des candidats n’ayant pas été choisis par leurs partis peuvent réussir à avoir le nombre de parrains requis; auquel cas, les partis pour faire bonne figure, seront obligés de renier le premier candidat choisi s’ils tiennent à aller à l’élection. Ce scénario est à envisager car les candidats sont libres d’aller négocier les parrainages indépendamment des partis politiques. Avec ce critère décisif, nul ne peut parier sur les candidats qui en dernier ressort valideront le ticket.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment