Bénin/ Politique. Roch Gnahoui David étale les limites des acteurs politiques dépouillés de raison - Les Pharaons

Gnahoui--660x400@2x

Son écritoire est fécond et sa promptitude à tenter une ” opération délivrance ” au profit de ceux qu’il appelle des ” esprits faibles” ne fait plus l’ombre d’aucun doute. Le Professeur Roch Gnahoui David, Doyen de la Fadesp, puisque c’est de lui qu’il s’agit ne rate plus aucune occasion d’éveiller les consciences là où certains acteurs politiques brouillent les cartes. Dans sa récente tribune bien calibrée et intitulée, ” Quand la mauvaise politique vous prend, la raison vous suspend “, le professeur Roch Gnahoui David a systématisé la contestation sans fin, la contradiction et l’amalgame dans le champ politique. En filigrane, l’universitaire qui s’enferme dans un style d’écriture unique exprime sa gêne sur le cafouillage désolant et triste alimenté par certains acteurs politiques qui refusent d’être cartésiens. Ils ( acteurs politiques) se jettent indubitablement dans les bras de la confusion, croyant être les plus éclairés, les plus intelligents, et les plus perfectionnistes. Mais au fond, les actions dont ils sont auteurs concourent paradoxalement à un abrutissement de la jeunesse. Dans sa tribune du jour, le Professeur Roch Gnahoui David, pose les bases d’une analyse toute simple sur le sujet.

Lire la tribune du Professeur Roch Gnahoui David

Quand la mauvaise politique vous prend, la raison vous suspend

” Ils ont commencé par contester des chiffres, c’était hier avec les emplois créés. Mais ils ont oublié d’aller demander à un travailliste de leur donner des explications afin qu’ils puissent argumenter et comprendre par eux-mêmes d’abord de quoi il s’agit avant de prendre le gong et réveiller les habitants du quartier. Ils ont attendu 1700 jours, ils comptaient 1700 jours, ils comptabilisaient comme un petit marchand au soir de sa journée compte ses sous. Ils ne dormaient pas car les chiffres dérangeaient et les mots étouffaient également. Mais ils sont désormais libérés car ils vont devoir arrêter le calcul mental (Zut, qu’est ce qu’on a chicotté des gens). Qui les a commandités dans cette tâche ingrate consistant à revenir de façon peut être nostalgique aux coups reçus au cours primaire pour insuffisance de connaissance. Vous voulez qu’on aille vous voir mais c’est vous qui refusez de vous conformer à la loi, c’est vous qui violez la loi. 1700 jours pour dire, il n’est jamais allé nulle part dans un monde aujourd’hui ou le présentiel s’éclipse furtivement. Pourquoi, alors que l’on sait que si l’on n’a pas de stratégie, on ne peut aller nulle part ? Surtout qu’au demeurant, à vouloir tout mener de front, on n’est bon nulle part (De Robert Nagy). Qui pourra leur dire, qui va leur dire, que celui qui habite partout, n’habite nulle part ? Qu’ils sachent que quand on ne sait pas où l’on va, tous les chemins mènent nulle part. Tout se prépare et chaque chose en son temps. On arrive à tout avec de la patience. Allez proclamer la bonne nouvelle, tout est dans la préparation, la méthode et la stratégie pour aller loin. En tout cas, Dieu qui est nulle part et partout vous voit.

Gestes barrières en permanence, on n’oublie pas.
RDG.”

Equipe Les Pharaons



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment