ALERTE :

    Présidentielle 2021 au Bénin et Primaire de la FCBE : Le duel Yarou et Hounkpè - Les Pharaons

    YAROU HOUNKPE

    Cyrille LIGAN

    La guerre des lignes fait rage chez les Cauris. L’heure est encore aux essayages, mais les intentions se précisent. Après Paul Hounkpè, Théophile Yarou entre dans la danse. Avec la présidentielle en ligne de mire, le Cauri numéro 2 aussi veut croire en ses chances. L’ambiance a des relents d’une guerre de leadership qui sera menée lors de la prochaine primaire. Cependant, la perspective de la primaire au sein de la FCBE ne soulève pas un enthousiasme débordant. Elle est perçue comme l’étalage au grand jour des fractures de la famille Cauri, les deux étant contraints de pratiquer la nage à contre-courant pour s’affronter.

    Les murs du parti se lézardent davantage. Au sein de la famille Cauri, les esprits sont chauffés à blanc. Chouchou de sondages très fragiles, Hounkpè a essuyé les feux croisés de certains militants après la déclaration de ses intentions de candidature. Il est vrai qu’il tient les rênes du parti, mais le véritable enjeu semble plus grand que celui d’apparaître comme le principal leader de l’opposition face au gouvernement. C’est sûr, la ferveur survoltée n’est pas de son côté, mais il ne manque pas d’atouts. Yarou semble détenir le secret d’une impressionnante force mobilisatrice. Cependant, tout ne se joue pas sur les estrades et le match ne tient pas qu’aux ressources. A certains égards, l’ancien ministre de la défense, positionné en tête de liste, serait le plus apte à mobiliser les parrains et à fédérer tous les militants, qu’ils soient du nord ou du sud, autour de sa candidature.

    Pourtant, la théorie du grand rapprochement n’est pas nouvelle au sein du parti mais jusqu’à présent, les vraies preuves d’amour censées matérialiser une amorce d’union au sein de cette opposition se font au compte-gouttes. Tout ce psychodrame autour de la prochaine présidentielle montre l’état de décomposition dans lequel se trouve la FCBE. Il y a de fortes chances que ce parti, qui ne s’est pas complètement remis de son douloureux passé, soit laminé après cette primaire. Tant les stratégies divergent : l’un cherche à mobiliser sa base quand l’autre veut élargir son cercle. Et une primaire miteuse signerait l’arrêt de mort du parti. En tout état de cause, les deux leaders du parti devraient convaincre les militants à la base qu’ils sont le plus apte à conduire la FCBE vers une victoire certaine en 2021.

    Beaucoup d’autres patientent dans l’antichambre de la primaire. Les ténors du parti sont trop fin politique pour l’ignorer. Paul Hounkpè et Théophile Yarou devront accorder leurs violons sur l’attitude à adopter pour amener une FCBE unie à la présidentielle. Le vainqueur de la primaire, quel qu’il soit et quel que soit son score, sera pleinement légitime. Et la FCBE aura pour devoir de se réunir et de le soutenir pleinement. Autrement, cet épisode qui porte en lui des germes de division pourrait précipiter l’agonie des Cauris. Le vent tourne et s’ils ne prennent garde, le feu risque de ronger la maison FCBE pour de bon.

    Equipe Les Pharaons


    37 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment