ALERTE :

    Bénin Talon, le point d’accord avec les chasseurs de Tchaourou - Les Pharaons

    IMG-20201114-WA0160

    Dans sa peau de père au cœur rempli d’amour, le Président de la République, Patrice Talon a frappé un grand coup à Tchaourou, ville d’origine de l’ex-président Boni Yayi ( 2006-2016). 24 heures après le discours de pardon prononcé par l’actuel chef d’État devant le conseil communal, les sages et notables de la commune de Tchaourou, les chasseurs de la même ville ont réagi. Sur une radio privée basée à Cotonou, le président de l’association nationale des chasseurs du Bénin, Yêkini Assika a laissé entendre que le pardon proclamé par le Chef de l’État est une bonne chose. ” Il est le père de la nation, il a dit qu’il a demandé pardon, la République aussi. Quelqu’un à qui on demande pardon et il refuse est un criminel “, a déclaré le président nationale des chasseurs du Bénin. ” Il y a des gens qui sont morts. Nous sommes contents et demandons que le Chef de l’État fasse un tour avant la fin de son mandat, ce qui serait bien”, a complété Yêkini Assika. En tournée nationale depuis le jeudi 12 novembre 2020, le Président de la République, Patrice Talon s’est illustré avec des propos d’apaisement et de réunification. ” L’heure de la réconciliation a sonné. Moi j’ai pardonné, l’État a pardonné, la République a pardonné. C’est à vous maintenant de pardonner.”, avait déclaré Patrice Talon à l’occasion de la première journée de sa tournée. Le Président de la République avait demandé aux sages et notables de la ville de Parakou de travailler pour qu’il se réconcilie avec son ” aîné “, l’ex-président Boni Yayi. Il s’agit d’un vent de paix, d’unité et de pardon qui souffle sur tout le pays avec cette tournée présidentielle dans 54 communes. La réaction des chasseurs témoigne de la soif du pardon qu’il y avait dans le pays depuis les violences post- élections législatives d’avril 2019.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment