ALERTE :

    Souhait de Patrice Talon de se réconcilier avec Boni Yayi: Alain Orounla rassure de la sincérité des propos du Chef de l’État - Les Pharaons

    IMG-20201114-WA0115

    En tournée à Parakou le jeudi 12 novembre dernier, le président Talon avait formulé le souhait devant des sages de la ville de se réconcilier avec son prédécesseur. Moins d’une semaine après cette déclaration de l’actuel locataire de la Marina, son Ministre de la Communication est revenu le lundi 16 novembre 2020 sur le sujet qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Au micro de Frissons Radio, Alain Orounla rassure l’opinion publique de la sincérité des propos de Patrice Talon qui souhaite se réconcilier avec son “ami”.

    « Qui ne sait pas que le président Boni Yayi et moi, nous étions comme petit frère et grand frère ? Ma prière est que cela puisse être vraiment du passé. Je voudrais vous confier cette mission à vous têtes couronnées et sages de Parakou, pour qu’on nous revoie ensemble le plutôt possible, ici à Parakou ou chez lui à Tchaourou », avait formulé le président béninois le jeudi 12 novembre 2020. Invité à se prononcer sur prononcer sur cette déclaration du numéro un des Béninois, Alain Orounla, Porte-parole du gouvernement a fait savoir que cette démarche du président Talon est sincère. « Je pense que c’est une démarche sincère qui est en dehors de tout agenda, de tout calendrier vu que par rapport et sur le fondement de notre constitution actuelle, le président Yayi Boni ne peut être candidat », a-t-il laissé entendre avant d’ajouter qu’ « il ne peut en rien être le rival du président Talon. Je pense qu’il s’agit d’une mesure d’apaisement sincère et crédible et salutaire ».

    A en croire Alain Orounla, si cela ne dépendait que Patrice Talon, cette réconciliation aurait été déjà effective. Il en tient pour preuve le fameux coup de fil qu’il y aurait eu entre les deux personnalités. Mieux, le numéro un de la communication au Bénin a évoqué la rencontre manquée entre Boni Yayi et Patrice Talon au Palais avec les émissaires du Président nigérien, Mahamadou Issoufou. « Le président Boni Yayi ne s’est pas présenté de sorte qu’on a pas d’autres choix que de faire recours aux intermédiaires, des sages dont on espère avoir une influence bienveillante sur le président Boni Yayi afin de l’amener à accepter la main que lui tend son successeur et son jeune frère », a-t-il conclu.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment