ALERTE :

    Bénin/ Économie Légère hausse des prix à la consommation en octobre 2020 - Les Pharaons

    Insae

    L’Institut national de la statistique et de l’analyse économique ( Insae) a publié le 10 novembre 2020 les données sur l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation national ( Ihpc) pour le compte du mois d’octobre. Ayant pour population de référence, l’ensemble des ménages africains du Bénin à travers 5 grandes régions de production mixte ( rurale et urbaine), l’Ihpc mesure l’évolution des prix à la consommation au niveau national. Selon le rapport de l’Insae publié sur le site de l’institution le 10 novembre dernier, l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois d’octobre 2020 est de 104,9 contre 104,5 un mois plus tôt, soit une hausse de 0,4%. Le rapport précise que cet ” accroissement observé résulte essentiellement de l’augmentation des prix des fonctions « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+1,8%), « Biens et services divers » (+1,1%), « articles d’habillement et chaussures » (+0,6%) et « Restaurants et hôtels » (+0,5%)”. Dans le détail, le rapport de l’Insae indique les groupes de produits dont les prix ont contribué à cette hausse. Il s’agit des « Légumes frais en fruits ou racine » (+42,6%), liée à la fin de la saison de la tomate fraîche locale et à la rareté de l’oignon frais sur le marché ; des « Poissons frais et autres produits frais de mer ou de fleuve » (+4,7%), à cause de la montée des eaux qui n’est pas favorable à la pêche ; des « Salons de coiffure et instituts de soins et de beauté » (+3,7%) ; des « Tenues scolaires » (+2,0%), liée à la rentrée scolaire et des « Restaurants, cafés et établissements similaires » (+1,0%), due à l’allègement des mesures barrières contre la Covid-1919 qui a été favorable à la reprise des activités des restaurants et hôtels. Mais, renseigne le rapport, cette évolution a été modérée par le repli des prix des groupes de produits que sont les «Combustibles solides» (-12,5%), due à la disponibilité du bois de chauffe ; des « Céréales non transformées » (-1,7%), en raison de la disponibilité progressive sur le marché, du maïs séché de la nouvelle campagne agricole et des
    « Tubercules et plantain » (-1,0%), à cause de la saison de l’igname fraîche et du plantain. L’Insae publie périodiquement des données sur plusieurs secteurs d’activités au Bénin. Chaque mois, l’Institut met à la disposition du public les données sur les fluctuations de prix de différents produits sur le marché local.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment