ALERTE :

    Bénin/ Économie ” Zéro informel” dans le secteur de la microfinance, une ambition du gouvernement - Les Pharaons

    Screenshot_20201118-091208_1605687150330

    Le gouvernement du Président Patrice Talon est en croisade contre les fausses et illégales structures financières exerçant au Bénin. Ce 17 novembre 2020, à l’occasion de la cérémonie de lancement de ” La quinzaine de la Microfinance “, les acteurs de la chaîne financière ont réaffirmé leur détermination à assainir l’environnement des Systèmes Financiers Décentralisés ( Sfd). Il s’agit entre autres, des cadres du ministère en charge de la Microfinance, des cadres du ministère des finances, des acteurs économiques, etc. Tous réunis dans la salle de conférence du Ministère de l’économie et des finances, ces acteurs majeurs qui assurent la veille dans l’environnement financier se sont engagés pour concrétiser un vœu cher au Président de la République et inscrit dans le Programme d’Acton du gouvernement. Il s’agit de l’objectif ” Zéro informel au Bénin “. Cet objectif vise à prémunir les populations contre les prédateurs financiers qui opèrent en toute illégale et en toute clandestinité dans le secteur de la microfinance au Bénin. La nébuleuse affaire ” Icc services et consorts “( 2010) dans laquelle plusieurs dizaines de milliards d’épargnes publiques ont été englouties hante toujours les populations. Pour réussir à gagner ce pari de ” zéro informel “, le gouvernement béninois a donc lancé, sous l’impulsion du ministre Romuald Wadagni, ” La quinzaine de la Microfinance “. Tour à tour, le directeur de cabinet du ministère des finances, le directeur général de l’Agence nationale de surveillance des services financiers décentralisés, les membres du comité de stabilité financière et d’assainissement du secteur de la Microfinance, les membres de l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés, etc ont relevé l’urgence de disposer d’un système sécurisé pour le secteur de la Microfinance. Selon Louis Biao, le directeur général de l’agence nationale de surveillance des systèmes financiers décentralisés, l’organisation de cette quinzaine permet ” d’attirer l’attention des populations sur la nécessité d’observer une vigilance accrue contre les promoteurs indélicats de collecte de l’épargne et de placement de fonds de quelque nature que ce soit”. La prolifération des structures financières illégales doit être enrayée, dira Natacha Kpochan Razaki, la directrice de cabinet du ministère de la Microfinance. Selon Hermann Takou, le directeur de cabinet du Ministère des finances, il existe des dispositions réglementaires qui organisent la sécurisation du cadre financier à travers la veille permanente, l’identification et la fermeture des structures de collecte d’épargne et/ ou d’octroi de crédit qui opèrent dans le secteur financier sans autorisation préalable du ministère en charge des finances. Il faut dire que l’objectif ” Zéro informel au Bénin ” a conduit à la fermeture de 6 structures financières illégales, la dénonciation auprès de la brigade économique et financière de 13 structures illégales dont la majorité a été fermée et leurs promoteurs poursuivis et ou emprisonnés. Il s’agit là des chiffres qui témoignent de la volonté du gouvernement à enrayer du secteur de la Microfinance toutes les structures financières illégales. Elles, d’ailleurs, qui créent une insécurité financière dans le pays.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment