ALERTE :

    Fraude sur des documents d’état civil à Cotonou Des élus locaux dans le couloir de la prison. Les menaces du procureur Mètonou - Les Pharaons

    Mario-Metonou-1

    Dans la ville de Cotonou où des cas de fraudes sur des documents d’état civil deviennent récurrents, la justice veut avoir une main lourde et ferme pour sanctionner. Sur le banc des accusés, des chefs quartiers, des chefs d’arrondissement et autres élus communaux. Ce vendredi 20 novembre 2020, le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou, Mario Mètonou, a eu des mots durs. « Je voudrais prévenir les chefs quartiers qui délivrent des certificats de résidence fantaisistes. Je mets en garde les Chef d’Arrondissement (CA) qui laissent des pages vierges dans les registres d’état civil pour les remplir plus tard contre forte somme d’argent aux étrangers. Il existe une procédure normale pour obtenir la nationalité béninoise (…) », a menacé le procureur de Cotonou, Mario Mètonou à l’occasion de la réunion de commandement du 20 novembre 2020, entre le parquet de Cotonou et les agents de police judiciaires. Dans ses propos, Mario Mètonou a fait savoir qu’il y a une avalanche des cas de fraudes documentaires sur son territoire de compétence. Constitutifs d’infractions, ces cas de fraudes qui prennent de l’ampleur à Cotonou sont liés aux fraudes documentaires et aux actes de violences exercées par certains conducteurs de mini-bus sur des agents de police. Le procureur Mario Mètonou renseigne que les fraudes documentaires sont plus prégnantes à la Direction de l’émigration et de l’immigration, à l’aéroport de Cotonou et au niveau des frontières terrestres du Bénin. Face à ce constat, le procureur n’a pas ménagé les chefs quartiers et chefs d’arrondissement qui sont les premiers auteurs de ces actes de fraudes prévus et punis par la loi. « Le service de surveillance du territoire, le parquet de Cotonou, la Direction de l’émigration et de l’immigration (…) sont outillés et veillent au grain », a martelé le procureur Mario Mètonou qui relève plus de 27 cas de fraudes documentaires à la Direction de l’immigration. Les auteurs de ces actes appréhendés, dit-il, sont déjà poursuivis devant les juridictions. L’appel du procureur entre dans le cadre d’une prévention avant la répression.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment