ALERTE :

    Umoa-Titres L’Etat béninois suscite un excès de confiance chez les prêteurs locaux - Les Pharaons

    wadagni 1

    Ces derniers mois, l’État béninois qui procède à l’émission des Obligations Assimilables de Trésor (OAT) sur le marché de l’Union Monétaire Ouest Africaine ( Umoa) est soutenu par les investisseurs. Les chiffres rendus publics par l’Agence Umoa-Titres basée à Dakar ( Sénégal) démontrent qu’il y a un capital confiance assez solide entre l’État béninois et les prêteurs surtout ceux provenant du Bénin. Au terme d’une émission d’Obligations Assimilables de Trésor de maturité 5 ans et 7 ans sur le marché monétaire de l’Umoa ce jeudi 19 novembre 2020, le Bénin est parvenu à décrocher 22 milliards francs CFA , soit 33,54 millions d’euros, auprès des investisseurs de la sous-région. Le montant initialement mis en adjudication par l’État béninois était de 20 milliards francs CFA, soit 30,5 millions d’euros. Selon l’Agence Umoa-Titres, citée par Sikafinance, l’opération a suscité un bel engouement chez les prêteurs avec 72 milliards francs CFA de sur-souscription, soit 360% par rapport au montant initialement mis en adjudication par l’État béninois. Ce taux record de souscription s’explique par l’affluence des prêteurs locaux. Selon Sikafinance qui rapporte les données de l’agence Umoa-Titres, les plus importantes soumissions sont venues des investisseurs béninois ( 30,2 milliards FCFA), burkinabès ( 16 milliards FCFA) et ivoiriens (11,2 milliards FCFA). Les prêteurs béninois viennent donc en tête avec une souscription évaluée à plus de 30 milliards francs CFA. Un indicateur de l’excès de confiance suscité chez ces prêteurs locaux par l’État béninois. Mais l’État béninois, comme il en a l’habitude depuis un moment, n’a retenu que 22 milliards FCFA sur les 72 milliards FCFA de souscription, soit un léger excédent de 2 milliards FCFA par rapport au montant initialement mis en adjudication. Le pays a fait aussi le choix de ne retenir que les soumissions faites via l’OAT de maturité 7 ans alors que celle de 5 ans avait mobilisé 35 milliards FCFA. Ainsi, à un taux d’intérêt fixe annoncé de 6,40% sur 7 ans et à un taux coupon couru de 0,736%, le prix marginal est ressorti à 10 000 FCFA et le prix moyen pondéré à 10 002 FCFA, légèrement au dessus du prix nominal unitaire de l’obligation qui est de 10 000 FCFA. Le Bénin, 5ème économie de l’Uemoa avec un PIB de 14 milliards FCFA vient ainsi de réaliser une bonne opération d’emprunt obligataire à succès sur le marché monétaire de l’Umoa.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment