ALERTE :

    Bénin/Religion : A Bopa, Patrice Talon parle d’un texte de lois réglementant la chefferie et la royauté traditionnelles - Les Pharaons

    arti

    L’ignorance des pouvoirs de nos têtes couronnées et chefs traditionnels, et leur exclusion totale des sphères de l’administration et de la justice, constituent de nos jours un problème très préoccupant. C’est pour remédier à cette insuffisance que Patrice Talon après avoir introduit dans la nouvelle constitution la reconnaissance de la Chefferie traditionnelle, veut réorganiser ce secteur.

    Ce jeudi 26 novembre 2020 dans la commune de Bopa, il a réaffirmé cette volonté manifeste d’organiser la chefferie traditionnelle afin que celle-ci retrouve ses lettres de noblesse d’antan. Plus précisément, le numéro un des Béninois a fait des propositions. Il s’agit notamment la prise en compte d’un texte réglementant la chefferie et la royauté traditionnelles au Bénin. <<N’eût été la pandémie, le comité dirigé par le ministre de l’intérieur aurait déjà fait des rencontres par région pour vous présenter la première monture de la cette loi, recueillir vos observations et enfin de compte sortir un texte de consensus>>, a laissé entendre l’actuel locataire de la Marina devant sages et notables de la localité. Aussi, va-t-il dire, <<le Ministère de l’intérieur va accompagner chaque commune pour mettre en place la structure qu’aurait prévue la loi. En ce qui concerne le fonctionnement, les moyens financier et matériel, l’État jouera sa partition>>.

    D’ailleurs, Patrice Talon va rassurer l’assistance sur le fait qu’ <<avec ou sans Covid-19, la mission va commencer pour que rapidement ce texte de loi soit voté. C’était dans mes thèmes de campagne. Je suis le premier défenseur de la tradition. Faites-moi confiance et les choses iront mieux>>. Une chose est sûre, la réorganisation de la chefferie traditionnelle s’impose et le Chef de l’État l’a compris.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment