ALERTE :

    Renforcement de capacités et partage d’expérience en sécurité routière Le Bénin reçoit la Guinée Bissau pour le même exercice - Les Pharaons

    IMG-20201129-WA0071

    _Après le Niger et le Tchad, c’est la Guinée Bissau qui vient à l’école du Bénin en matière de sécurité routière. Le pays a dépêché trois cadres de haut niveau du ministère des transports et des communications pour s’inspirer de l’expérience du Bénin et pour répondre aux exigences des directives de l’UEMOA concernant l’institution et l’organisation d’un système d’information sur les accidents de la route. Cette affluence des pays Africains vers le Bénin honore le CNSR et son directeur Adoukonou Aubin qui a su insuffler une nouvelle dynamique à la gestion de la sécurité routière._
    Ce n’est plus un secret que le Bénin est une référence africaine en sécurité routière. Le défilé des différentes délégations de plusieurs pays au Bénin témoigne de la qualité du travail qui se fait au Cnsr et du désir des pays visiteurs de copier le modèle béninois. Mieux ce sont les grandes institutions comme la Banque Mondiale qui recommande fortement la destination Bénin à tous pays désireux d’améliorer son mécanisme de sécurité routière.
    La Guinée Bissau, voulant mettre en place une institution de sécurité routière conformément aux directives N°12/2009/CM/UEMOA qui établit un schéma harmonisé de gestion de la sécurité routière et N° 14/2009/CM/UEMOA concernant l’institution et l’organisation d’un système d’information sur les accidents de la route, a envoyé trois cadres du ministère des transports et des communications pour apprendre du Bénin.
    Pendant près d’une semaine, Vesã Gomes Naluak, juriste au Ministère des transports et des communications, Firmino Pereira Monteiro, secrétaire général du Ministère des transports et des communications et Maninho Gomes Fernandes, directeur du service automobile à la direction des transports routiers ont suivi des séances de formation et d’échanges sur la gestion de la sécurité routière au Bénin. Sous la supervision du directeur Adoukonou, les cadres du Cnsr ont présenté dans les détails le cadre juridique et institutionnel du Cnsr, les procédures opérationnelles et les règlements internes pour son fonctionnement, le système de gestion et de gouvernance de l’institution, les informations relatives à la tutelle, les sources de financement de la sécurité routière au Bénin, l’organisation du contrôle technique automobile, la gestion des données d’accidents notamment le système BAAC du Bénin.

    A la cérémonie de synthèse de la mission, le directeur du Cnsr tout en félicitant les autorités de la Guinée Bissau pour leur engagement à mettre en place un organe de gestion de la sécurité routière, a réaffirmé la disponibilité de son institution et de ses cadres à poursuivre les échanges avec la partie bissau-guinéenne en cas de difficultés dans la mise en œuvre des informations reçues au Bénin.
    Avant de rejoindre leur pays, la délégation bissau-guinéenne a été reçue en audience par le directeur de cabinet du Ministre des Infrastructures et des transports du Bénin à qui elle a présenté toute sa gratitude pour avoir approuver la tenue de cette mission d’étude ay Bénin.
    La délégation bissau-guinéenne a quitté Cotonou satisfaite et sûre d’avoir obtenu du Cnsr, les informations, connaissances et documents nécessaires pour la mise en place de l’autorité nationale de la sécurité routière dans leur pays et réussir à baisser la tendance des accidents de la route.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment