Microcrédits sous Yayi : Disparition de 50 milliards Fcfa Talon évoque l’implication d’acteurs politiques de premier plan - Les Pharaons

ryt

La semaine écoulée, le chef de l’Etat a affirmé à l’occasion de sa tournée nationale de travail que plus de 50 milliards de Fcfa destinés aux microcrédits aux plus pauvres avaient disparu sous le régime de Boni Yayi. Cette révélation de Patrice Talon continue de susciter l’émoi des populations du pays au regard du montant faramineux évoqué. Ce Vendredi 04 Décembre à Avrankou, le chef de l’Etat fait encore allusion à ce dossier et donne des détails qui donnent plus de poids à ses premières assertions.

LIRE AUSSI:Candidature à la présidentielle 2021 au #Bénin A Abomey, Talon révèle qu’il fera la volonté des notables et chefs traditionnels

Le Président Talon reste droit dans ses bottes et réaffirme qu’en 2016, l’argent destinés aux microcrédits aux plus pauvres avait entièrement disparu, soit environ 5O milliards de francs CFA. Et ceci avec la complicité des responsables du système bancaire va certifier Patrice Talon. « Nous avons que par l’intermédiaire, et avec l’aval des patrons, y compris les plus hautes autorités politiques, nous avons tué le programme des microcrédits » a laissé entendre le chef de l’Etat à Avrankou.

Il explique que souvent, ce sont aux leaders politiques qui animaient des mouvements de soutien aux actions du régime défunt qu’on avait confié la gestion des fonds des microcrédits. Ce sont eux qui avaient la charge d’organiser, localité par localité, la mise en place de ces microcrédits aux femmes, va poursuivre le chef de l’Etat.

LIRE AUSSI:Covid-19 au #Bénin Nouveau bilan au 2 Décembre, 44 décès

Or, ajoute Patrice Talon pour finir, la nouvelle formule de microcrédits mise en place par son administration n’a pas de couleur politique et ne connait ni mouvance ni opposition.

admindios



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment