ALERTE :

    Bénin/Énergie A Sakété, Talon lève un coin de voile sur les causes du délestage - Les Pharaons

    FB_IMG_1607167732064

    Ce samedi 05 décembre 2020, Patrice Talon s’est rendu à Sakété. À cette étape, il a eu l’occasion de mesurer une fois encore, la joie et l’enthousiasme des populations de l’accueillir sur leur territoire.

    Dans son traditionnel exercice de reddition de compte, le chef de l’État a axé son discours sur l’électricité. Pour Patrice Talon, un pays ne saurait amorcer un réel développement sans cette importante ressource. “L’électricité est devenu un préalable au développement” va-t-il marteler.

    Faisant un état des lieux de la situation énergétique au Bénin, Patrice va indiquer que le pays a été défaillant à deux niveaux. “Nous avions été défaillants sur la disponibilité du courant, et sur la distribution du courant” va regretter le Chef de l’État qui fustige la gouvernance énergétique du pays pendant plusieurs années.

    Par ailleurs, le président de la République a également porté des griefs contre le manque d’entretien du matériel énergétique existant. Ce qui, à l’en croire, serait à l’origine du délestage. “Il y a des transformateurs qui ont déjà fait 10 ans et qui ne sont pas changés” dénonce le Chef de l’État pour qui cette situation reste l’une des principales causes des coupures intempestives d’électricité malgré la disponibilité de la ressource énergétique. De même, ce défaut de précaution à contraint beaucoup d’usines à la fermeture, aux dires du Chef de l’État car l’opérationnalisation desdites usines est fonction de la fiabilité de l’énergie existante.

    Il est à rappeler qu’en vue d’assurer l’autonomie énergétique du Bénin, le gouvernement a inauguré le 29 août 2019, la centrale énergétique de Maria Gléta d’une capacité de 120 mégawatts. Il est annoncé la construction d’une deuxième centrale énergétique d’ici 2022 pour renforcer la capacité du pays sur ce plan.

    Gabin GOUBIYI



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment